Tsunami en Indonésie, au moins 108 morts

Une centaine de villageois ont été emportés par un tsunami qui a déferlé sur la côte de l'île de Sumatra après un séisme en mer, ont annoncé mardi les autorités indonésiennes.



Plusieurs centaines d'autres manquent toujours à l'appel.

Selon un élu local, Hendri Dori Satoko, le dernier bilan de la vague géante est de 108 morts et 502 disparus.

Le séisme de magnitude 7,5 sur l'échelle de Richter s'est produit lundi soir à un peu moins de 80 km de l'île de Pagaï-Sud, dans les Mentawai, à l'ouest de Sumatra.

Il a détruit en quasi-totalité le village côtier de Betu Monga, a dit un responsable régional du ministère de la Pêche.

"Sur les 200 personnes qui vivent dans ce village, nous n'en avons retrouvé que 40. Cent-soixante sont toujours portées disparues, en majorité des femmes et des enfants", a-t-il précisé.

"Des gens sont venus dire au poste de sécurité qu'ils n'avaient pas pu retenir leurs enfants, qu'ils avaient été emportés", a-t-il ajouté.

Dans un village voisin, au moins une personne est morte et on est sans nouvelles de deux autres, a-t-il encore dit.

Les réserves de nourriture sont faibles et 80% des habitations ont été endommagées dans le secteur touché.

La police a entrepris des recherches et ouvert des centres d'aide d'urgence. Des vents violents et des pluies torrentielles s'abattent sur la région.

Sur l'île de Pagaï-Sud, les vagues ont pénétré jusqu'à 600 mètres à l'intérieur des terres. Sur celle de Pagaï-Nord, l'eau est montée jusqu'au niveau des toits, a dit un responsable du ministère de la Santé.

Les autorités australiennes disent en outre avoir perdu tout contact radio avec un petit bateau de tourisme à bord duquel se trouvaient huit à dix Australiens.

Le centre de surf de Macaronis, sur l'île de Pagaï-Nord, a également été touché et est hors d'usage.

Selon une information mise en ligne sur Facebook, un surfeur aurait déclaré que le tsunami avait "anéanti" toutes les villas du centre.

Reuters

Mardi 26 Octobre 2010 - 17:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter