Tunisie: Des pirates ont réussi à publier des fausses informations au nom d’Inkyfada

Le webzine "Inkyfada", chargé du volet tunisien des "Panama papers", a indiqué mardi avoir été victime d'une "grave attaque informatique", quelques heures après la mise en ligne de premières informations sur ce dossier planétaire.



Tunisie: Des pirates ont réussi à publier des fausses informations au nom d’Inkyfada
"Notre site subit une grave attaque informatique. Les pirates ont réussi à publier des fausses informations en notre nom", a indiqué Inkyfada sur son compte Twitter. "Pour des raisons de sécurité, nous sommes contraints de mettre le site hors ligne. Le temps de faire face à cette attaque", est-il précisé par la directrice éditoriale de Inkyfada, Monia Ben Hamadi
 
"L'attaque a été orchestrée de plusieurs endroits. Pour le moment, nous avons identifié les postes, mais pas les personnes" à l'origine du piratage.

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé "vigoureusement cette cyber-attaque qui démontre combien le journalisme d'investigation fait encore peur en Tunisie. Le pays a pourtant plus que jamais besoin de ces publications courageuses qui renforcent le droit et la liberté d'information et donnent l'exemple dans la région", a déclaré la responsable de RSF pour l'Afrique du Nord, Yasmine Kacha.

Selon les "Panama Papers", plus de 500 banques ont aidé leurs clients à gérer des sociétés offshores. Les sociétés offshores ne sont pas illégales mais dans les affaires de corruption, elles ont pu servir à dissimuler à l'étranger des gains mal acquis. Elles sont également utilisées pour l'évasion fiscale
Source:Koaci.com

Dior Niang

Samedi 9 Avril 2016 - 14:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter