Tunisie: émotion et rassemblement devant le musée du Bardo

En Tunisie, l'émotion est toujours vive moins d'une semaine après l'attentat au musée du Bardo. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées ce mardi 24 mars devant l'établissement où 21 personnes - vingt touristes étrangers et un policier - ont été abattus par des terroristes. Pendant toute la journée, les Tunisiens ont affiché la fermeté face au terrorisme.



Toute la journée, des groupes se sont succédés devant les grilles du Bardo. Des Tunisiens qui pensaient que le musée était ouvert et quelques touristes aussi sont venus mais sa réouverture au grand public a été reportée par crainte qu’un trop grand nombre de visiteurs ne permette pas d’organiser correctement la sécurité.

Certains sont restés manifester. Leurs messages : « Non au terrorisme » ; « Nous n’avons pas peur » ; « ll faut continuer à vivre » et « ne pas se terrer chez soi ». Des enfants se sont écriés vive la Tunisie à l'intérieur du musée entre un passage de tambours et costumes folkloriques, et les morceaux de l'orchestre symphonique.

Parmi les spectateurs, Abdelrahman Rihani, guide touristique. Il a vécu l'attaque du Bardo mercredi dernier, le moment revêt donc pour lui une grande importance : « Le jour de l’attaque jamais je ne pourrai l’oublier. Jusqu’à maintenant je vois des images, j’entends des coups de feu, des gens crier. C’est dur, c’est triste. Il faut revenir, car ces gens-là qui ont fait cette barbarie-là, leur objectif c’est de faire peur et de détruire l’économie tunisienne. La meilleure réponse s’est lutter, croire. C’est l’unique solution que l’on a. »

Lutter contre le terrorisme

Un message de paix aussi et des valeurs ont été portés également par la société civile tunisienne et internationale dont des représentants ont rejoint dans l’après-midi ces Tunisiens au cours d’une marche des peuples contre le terrorisme. Helenaria, représentante d'associations kurdes : « Aujourd’hui on s’est très bien que l’ennemie est le même. Il faut que le peuple montre sa force aujourd’hui dans les rues pour dire qu’on est tous unis et qu’on veut la liberté et la démocratie. »

Cette manifestation a été organisée à l’occasion du forum social mondial qui s’ouvrait, ce mardi, pour la deuxième année consécutive à Tunis. Des associations venues du monde entier ont affiché leur solidarité avec les Tunisiens. Malgré de très fortes pluies, ils sont restés devant le musée avec leurs drapeaux. Le forum consacrera cette année des ateliers aux moyens de lutter contre le terrorisme et à la recherche d’alternatives au tout sécuritaire. Ses organisateurs réfléchissent à une charte altermondialiste pour proposer des solutions socio-économiques et culturelles face au désarroi de ceux qui choisissent la violence et le terrorisme.


Rfi.fr

Mercredi 25 Mars 2015 - 10:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter