Tunisie: la CIA avait averti le gouvernement des menaces qui pesaient sur Mohamed Brahmi

Le ministre de l'Intérieur a concédé que la CIA avait informé, le 14 juillet ses services d'un projet d'assassinat par des salafistes visant le député d'oppositon. Mohamed Brahmi avait été tué onze jours plus tard. Le ministre Lotfi Ben Jedou a authentifié hier, vendredi 13 septembre, un document interne de ses services daté du 15 Juillet, et qui fait état de cette menace. Mais l'alerte de la CIA ne lui avait pas été communiquée, a affirmé le ministre qui indique avoir ouvert une enquête interne. Le document en question a été divulgué par une association, qui cherche à établir la vérité sur le meurtre d'un autre opposant, le député Chokri Belaïd, tué en février.



Mohamed Brahmi en 2012. REUTERS/Mohamed Amine ben Aziza
Mohamed Brahmi en 2012. REUTERS/Mohamed Amine ben Aziza
Taïeb Laguili
Porte-parole de l'association Initiative pour la recherche de la vérité sur l'assassinat de Chokri Belaïd (IRVA)
Nous les considérons comme responsables, qu'ils aient reçu l'information ou pas.

Dépéche

Samedi 14 Septembre 2013 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter