Tunisie : vive controverse sur le voile

Le ministre tunisien des Transport Mahmoud Ben Romdhane a créé une controverse après avoir déclaré durant une conférence de presse que le voile musulman réduit de 30% l’audition des hôtesses de l’air en altitude.



Tunisie : vive controverse sur le voile

Le ministre a justifié la suspension de Nabiha Jellouli, une hôtesse de l’air de Tunisair, en soutenant que le fait qu’elle porte le voile fait qu’elle n’entendra pas bien et que cela met en danger la vie des passagers car son travail est de les protéger.

Tunisair a publié un communiqué le 17 octobre expliquant le détail technique derrière la déclaration du ministre.

"Les constats pointus et bien précis formulés par des experts en matière de médecine aéronautique, en particulier au cours d’une situation d’évacuation d’urgence et sur un plan procédural international, stipulent que le port du Hijab par le Personnel Navigant de Cabine provoquerait une altération de l’audition ", a indiqué un communiqué de Tunisair.

Selon ce communiqué, des oreilles voilées dans des conditions de pressurisation à haute altitude, ne sont pas en mesure d’assurer une perception optimale de certains sons (Alarme feu toilette, Alarme évacuation, un ordre verbal adressé par mégaphone lors d’une évacuation.

"En d’autres termes, il ne s’agit pas d’une altération d’audition dans des conditions normales mais plutôt dans des conditions bien précises et spécifiques à ce corps de métier", précise le texte communiqué

"Les commentaires du ministre relève de la discrimination contre le hijab", a déclaré Jellouli dans un entretien avec la version arabe du Huffington Post ajoutant que le ministre sait très bien que les hôtesses de l’air voilée d’Air Algérie, d’Emirates et de Malaysia Airlines ne sont pas sourdes.

"Nous faisons chaque année des contrôles de santé pour voir si nous remplissons les conditions de santé requises", ajoute-t-elle.
source:bbc Afrique


Dior Niang

Mardi 20 Octobre 2015 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter