UEMOA - présidence de la commission: "Il y a eu un peu de tension sur ce sujet", président Macky Sall



UEMOA - présidence de la commission: "Il y a eu un peu de tension sur ce sujet", président Macky Sall
La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a décidé vendredi à Cotonou de prolonger pour une durée de 6 mois le mandat de la commission en vue d’éviter tout risque de blocage de l’institution régionale, a déclaré le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.
 
 «Evidemment, il y a eu un peu de tension sur ce sujet. Mais, la Conférence après un échange approfondi des chefs d’Etat a décidé pour éviter tout risque de blocage et de paralysie de prolonger pour six (6) mois, le mandat de la commission », a-t-il déclaré aux journalistes.
 
Macky Sall s’exprimait à la fin des travaux de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA, ouverte ce vendredi matin dans la capitale béninoise. Le chef de l’Etat sénégalais a reconnu l’existence d’un accord formel signé en 2011 sur lequel, le Sénégal, le Niger et l’ensemble de la Conférence des chefs d’Etat avaient pris un acte additionnel dans le cadre de l’application d’une règle de l’alternance pour la présidence de la commission de l’Union.
 
«Le Sénégal avait souhaité que la rotation soit globale. Nous avons décidé de donner six (6) mois à la commission et de renouveler le mandat pour appliquer cette règle de rotation à la tête de la commission», a-t-il dit. «En même temps, le Sénégal et le Niger alterneront entre la commission et la vice-présidence de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BECEAO). On trouvera peut-être un accord qui permettra aux deux pays de se relayer sur chacune de ses institutions», a-t-il ajouté.
 
 Le président Sall a annoncé que les chefs d’Etat et de gouvernement vont se retrouver lors du prochain sommet pour mettre en œuvre les mesures prises dans ce domaine. La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA a pris la décision de mettre fin aux mandants de l’ensemble des juges suite au blocage constaté à la cour de justice, a indiqué Macky Sall.
De l’envoyé spécial de l’APS


Samedi 9 Janvier 2016 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter