UGB-Saint-Louis : 48h de grève des étudiants pour accueillir 2016.

Les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb), ont entamé cette année de 2016 par une grève de 48 heures. En effet, en assemblée générale hier, ces étudiants ont décrié leurs conditions de vie et d’études.



UGB-Saint-Louis : 48h de grève des étudiants pour accueillir 2016.
«Il est temps de mettre l’Ugb sur les rails du bien-être et du développement vu que le chaos gagne du terrain face à des autorités qui ne sont pas compétentes». Ces propos sont du président de séance de la coordination des étudiants de Saint-Louis, lors de leur assemblée générale hier. Ce rassemblement avait été organisé pour décrier leurs conditions d’études.

Enumérant ces conditions, Daouda Mbaye déclare : «Il arrive que des étudiants n’aillent pas en cours par manque d’eau. L’eau est une source vitale et la soif terrorise souvent un bon nombre d’étudiants ».

Un autre problème qui fait partie de leurs courroux, est le logement : «des étudiants s’entassent comme des brins d’allumette dans les chambres devant le regard des hommes indignes de confiance », martèle le syndicaliste. Et de poursuivre : «l’autorité est en train de nous mentir vu que les rencontres tenues sont sans issue favorable depuis le mois d’octobre».

Sur la question des bourses, M Mbaye soutient que «depuis le 23 novembre, l’étudiant est resté, pour ainsi dire 40 jours sans percevoir sa bourse vu que l’autorité avait promis que le paiement allait se faire ce 4 janvier. Paroles qu’elles n’ont pas respectées».

Les étudiants ont aussi décrié l’organisation des 25 ans de l’Ugb. Anniversaire lors de laquelle «l’autorité s’est permis de dépenser des sommes faramineuses alors que nous vivons dans des conditions précaires », a-t-il conclu.

Selon Daouda Mbaye et Cie, ces 48 heures ne sont qu’un avertissement pour permettre aux autorités de se pencher véritablement sur leurs préoccupations, sans quoi d’autres actions pourraient être envisagées.

Ousmane Demba Kane

Mardi 5 Janvier 2016 - 09:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter