UGB en crise : Les étudiants en rogne boudent les classes et décrètent 96 heures de grève

Le torchon brûle entre les étudiants de l'université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis et le ministre de l'Enseignement Supérieur et la Recherche, Mary Teuw Niane. Après plus de trois semaines sans cours, les pensionnaires de la deuxième université du Sénégal ont haussé le ton, hier, en décrétant 96 heures de grève supplémentaire et de journées sans tickets.



UGB en crise : Les étudiants en rogne boudent les classes et décrètent 96 heures de grève
« La bataille ne fait que commencer », a déclaré Khadim Mbacké Diatta, lors de l'Assemblée générale convoquée, hier, au sein du campus pédagogique de l'UGB de Saint-Louis. cette phrase décrit la situation tendue qui prévaut entre les étudiants et le Ministrére de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique. A l'Université Gaston Berger les choses vont de mal en pis. et l'ancien recteur de l'université, actuel ministre de l'Enseignement supérieur, Mary Teuw Niang est pointé du doigt.
Allant plus loin dans ses propos, le président de Séance de la Coordination de Saint-Louis (CESL), hausse le ton : « Nous avons devant nous un adversaire qui est en train de jouer avec le temps pour nous obliger à retourner dans les salles de classe pour faire nos examens. Mais nous allons lui montrer que nous sommes prêts à avoir une année invalide en combattant cette injustice, qui traine dans l'université Sénégalaise », a martelé M. Diatta.

Prenant l'opinion publique nationale à témoin, les délégués se rebellent : « Nous n'allons jamais se fier à ses promesses politiciennes. On en a assez. Tout ce que nous exigeons c'est que Mary Teuw Niane nous rende nos acquis ». Pour ces étudiants, le changement de taux est un droit déjà acquis. Pour monter leur colere, les membres de la représentation syndicale des étudiants ont décrété 96 heures de grèves renouvelables et 4 journées sans tickets.

Selon les informations recueillies sur place par nos confrères du journale « Libération », c'est le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane qui a demandé au CROUS de prendre ses responsabilités en cas de journées sans tickets. Ce qui a donné suite à des altercations entre étudiants et agents de la CROUS. Plus nombreux, les étudiants, très remontés, sont parvenus à fermer la direction, forcer les agents à sortir et kidnappent les 4 voitures qui sont stationnés au niveau du parking.

Estiment que l'UGB est plongée dans une crise sans précédent, ces étudiants ont interpellé le Président de la République, Macky Sall. « Il doit situer les responsabilités et prendre les dispositions nécessaires », a indiqué le délégué, Abdourahmane Tall.


Mardi 20 Mai 2014 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter