USSEIN El Hadj Ibrahima Niasse: AWIAI dépose un recours et conteste Mary Teuw Niane



Saer Niang, Directeur  général de l’ARMP (Autorité de Régulation des Marchés Publics), a été saisi hier par la société dirigée par le vice-président d’AWIAI, d’un recours contentieux contre l’annulation de l’attribution provisoire du marché de construction de l’université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niasse (USSEIN). Dans la note, Pape Momar Ngom écri : «après avoir fait un recours gracieux, nous venons faire auprès de vous un recours contentieux contre la décision d’annulation de l’attribution provisoire du marché de construction de l’USSEIN».

«Dans sa réponse à notre recours gracieux comme dans la notification de l’annulation de l’attribution provisoire, le Ministère évoque comme base ayant motivé sa décision, le courrier du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP) en date du 14 Juillet 2016, indiquant que notre groupement n’a pas mobilisé le financement, conformément aux conditions de l’appel d’offres, malgré une mise en demeure. Nous contestons ces allégations», sert AWIAI.
 
«Suite à la réception de la lettre d’attribution provisoire datée du 08 avril 2015, après l’avis de la DCMP (Direction Centrale des Marchés Publics), nous avions transmis la lettre de notre banque en date du 23 avril confirmant la mobilisation du financement aux conditions de l’Appel d’offres. C’est ainsi que nous avions entamé avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, les négociations sur le contrat technique, clé en main, pour la réalisation de l’Université, contrat qui a été signé finalement entre le chef de file du groupement et le ministre, le 28 Juillet 2015. Ceci pour démontrer que la décision unilatérale d’annulation formulée dans le courrier du Ministère de l’Economie, des finances et du Plan du 14 Juillet 2016, en pleine négociation, constituant le seul motif invoqué à la base de l’annulation de l’attribution provisoire, n’est pas fondée et est totalement contradictoire à la réalité du dossier et des dispositions du code des marchés publics», conclut le plaignant dans «l’Observateur». 


Jeudi 18 Août 2016 - 13:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter