Uds : «Le Président doit se séparer des laudateurs»

L’Union pour le développement du Sénégal (Uds) invite le président de la République Macky Sall à respecter sa parole. Ses membres qui se sont réunis ce vendredi sont d’avis que le respect de la parole donnée est le seul gage de stabilité du Sénégal.



 «L’Union pour le Développement du Sénégal invite le président Macky Sall  à s’appliquer l’article 27 de la constitution qui dispose que : «a durée du mandat du Président de la République est de 7 ans. Le mandat est renouvelable une fois. Cette disposition ne peut être révisée que par voie référendaire», peut-on lire dans le communiqué parvenu à notre rédaction qui revenait sur le sujet de la réduction du mandat du chef de l’Etat.

Selon ce parti, cette disposition vient rendre caduc celle de l’article 51 qui requiert l’avis du président de l’Assemblée nationale et celle du Conseil constitutionnel : «le Président de la République peut après avoir recueilli l’avis du Président de l’Assemblée Nationale et du Conseil constitutionnel, soumettre tout projet de loi constitutionnelle au referendum » ne revêt dès lors aucun caractère obligatoire».

Mais si le Président s’est mis cette idée dans la tête, c’est en partie due à certains de ses conseillers d’où cette mesure radicale qu’elle préconise : «Le président de la République Macky Sall doit se séparer de tout conseiller laudateur, fut-il un ministre conseiller juridique, qui lui ferait perdre le capital sympathie accumulé, grâce à une cohérence et une constance en bandoulière, qui lui a valu son élection avec brio à la tête de l’Etat Sénégalais».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 8 Janvier 2016 - 16:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter