Un djihadiste malien devant la CPI

L’audience de confirmation des charges contre ce chef touareg mis en cause dans la destruction de mausolées de saints hommes est prévue mardi et mercredi.



Lors de cette audience, le procureur de la Cour pénale internationale tentera de justifier la tenue d’un procès contre Ahmad Al Faqi Al Mahdi.

Ce dernier, âgé d’environ 40 ans, est le premier djihadiste à être écroué par la CPI dans le cadre d’une enquête sur les violences de 2012-2013 au Mali.

Dans le mandat d'arrêt émis contre lui, Ahmad Al Faqi Al Mahdi est accusé d’avoir commis des crimes de guerre dans le nord du Mali et d'avoir détruit des édifices religieux et des monuments historiques.

La ville malienne de Tombouctou a été fondée entre le 11e et le 12e siècle par des tribus touareg. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.

La destruction en 2012 de 14 mausolées de saints musulmans par le groupe djihadiste malien Ansar Dine, dans cette ville, avait provoqué l'indignation dans le monde.

Source: BBC Afrique 



Dimanche 28 Février 2016 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter