Un élève meurt en tombant du quatrième étage de son lycée parisien



Un élève meurt en tombant du quatrième étage de son lycée parisien
L'élève, en classe de première, étudiait au lycée Charlemagne, au plein coeur de la capitale. Une enquête a été ouverte. Pour l'heure, on ne sait pas s'il s'agit d'un accident ou d'un geste volontaire. Il a succombé à ses blessures. Un élève du lycée Charlemagne à Paris est tombé du quatrième étage de l'établissement lundi matin, a indiqué le rectorat de Paris.
 
Selon une source policière, le jeune homme, âgé de 16 ans, est "décédé à la suite d'une chute", dont "on ne connaît pas les circonstances". Le drame, rapporte Le Parisien, aurait eu lieu aux alentours de 8 heures du matin, quelques minutes après l'ouverture des portes de l'établissement scolaire. A l'arrivée des secours sur place, le jeune homme était en arrêt cardiaque.
 
Geste volontaire ou accident ?
Le lycéen, décrit comme bon élève, était en classe de première scientifique. Le rectorat n'a pas pu préciser s'il s'agissait d'un geste volontaire ou d'un accident. "La région Ile-de-France sera attentive aux conclusions des enquêtes diligentées et tirera, le cas échéant, toutes les leçons de ce drame", assure dans un communiqué sa vice-présidente chargée de l'Education Agnès Evren, exprimant sa «profonde tristesse». Lundi, plusieurs élèves du lycée évoquaient sur Twitter la thèse du suicide, d'après Le Parisien. Une cellule psychologique est mise en place dès ce mardi matin au sein de l'établissement, précise en outre le quotidien.
 
 
Le lycée Charlemagne est situé au coeur de la capitale, dans le quartier du Marais (4e arrondissement), et compte un millier d'élèves de la seconde à la terminale. Une enquête a été ouverte. 
 
A Tarbes, une lycéenne se défenestre
Autre drame cette fois-ci à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées: une adolescente se trouvait entre la vie et la mort lundi, après s'être volontairement défenestrée dans son lycée au retour des vacances de Noël.
 
Une enquête a été ouverte sur le geste désespéré de cette élève de seconde, âgée de 15 ans, qui s'est jetée d'une fenêtre du troisième étage, dans un couloir de l'établissement, entre 8 heures et 8h30, hors la vue de ses camarades entrés en classe. Un suicide ou tentative de suicide dans un établissement scolaire est "tout à fait exceptionnel", selon l'inspecteur académique des Hautes-Pyrénées, Hervé Cosnard.
 
La jeune fille, élève brillante de seconde générale section design, est interne du lycée public Jean-Dupuy. Après sa chute, elle se trouvait toujours dans un état grave lundi en fin d'après-midi à l'hôpital de Toulouse, où elle a été transférée. Là encore, une cellule psychologique a été mise en place pour les élèves qui ont constaté sa chute dans la cour de récréation et ses camarades de classe.

lexpress.f

Mardi 5 Janvier 2016 - 10:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter