Un étudiant égyptien arrêté en possession du roman «1984» d'Orwell

Au Caire, un étudiant a été arrêté avec en sa possession le roman 1984, de l’écrivain britannique George Orwell. La nouvelle a immédiatement enflammé les réseaux sociaux égyptiens. L’affaire embarrasse considérablement le ministère de l’Intérieur.



D'après les autorités, l’étudiant avait photographié des policiers devant l’université visée le 22 octobre dernier par un attentat à la bombe.
D'après les autorités, l’étudiant avait photographié des policiers devant l’université visée le 22 octobre dernier par un attentat à la bombe.

C’est par le journal Al-Masry Al-Youm que le scandale est arrivé. Le journal, favorable au régime égyptien, a publié sur son site un article avec pour titre : « Arrestation d’un étudiant possédant le roman 1984 et un cahier avec des phrases sur le Califat  ». Dans son article, Al-Masry Al-Youm affirme que le roman parle « de la dictature des régimes militaires ».

La nouvelle a provoqué d’innombrables sarcasmes sur la toile. Ceux qui avaient lu le roman de l'écrivain britannique, publié en 1949, s’en sont pris à la « bêtise » du gouvernement. Ces lecteurs se sont demandé s’ils étaient, eux aussi, coupables d’un crime imprescriptible. L’éditeur arabe du roman, lui, se frotte les mains : la nouvelle a été l’occasion d’en faire la promotion sur Internet.

L’affaire embarrasse le ministère de l’Intérieur, qui s’est embrouillé dans les explications : d'après les autorités, l’étudiant avait photographié des policiers devant l’université (visée le 22 octobre dernier par un attentat à la bombe) avec deux téléphones sans batteries, avant que l’on ne trouve le livre en sa possession. Un livre enseigné à la faculté de lettres de l’université.


Rfi.fr

Lundi 10 Novembre 2014 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter