Un important chef de guerre somalien aurait fait défection

Mohamed Said Atom, un important chef de guerre somalien sous le coup de sanctions de l'ONU pour « enlèvements et terrorisme », aurait fait défection. Selon le gouvernement somalien, il aurait quitté les shebabs à la suite d'un désaccord avec le chef de ce mouvement.



« Ahmed Godane et son groupe tuent délibérément les musulmans dans les marchés et les mosquées, ils induisent en erreur la jeunesse au nom de la charia. » Le communiqué du ministère somalien de l'Information, diffusé samedi soir retranscrit les propos de Mohamed Said Atom qui annonce renoncer à son alliance avec les shebabs.

Chef de guerre du clan Warsengeli, Atom s'est, selon un rapport d'expert de l'ONU, rapproché du mouvement en 2009 et constituait la principale force insurgée dans le Nord, entre le Puntland et le Somaliland dans les montagnes du Golis. Inscrit sur la liste de sanctions de l'ONU en 2010, il est accusé de trafic d'armes, enlèvement en lien avec la piraterie, et terrorisme. En février 2012, il est évincé de sa position, lorsqu'est annoncée la fusion formelle avec les shebabs qui proclament un nouvel émir, Yasin Kilwe. A l'époque, déjà des informations circulaient sur ses velléités de quitter le groupe.

Les autorités somaliennes espèrent « que son initiative en inspirera d'autres, soulignant que le gouvernement a constamment offert l'opportunité aux shebabs de renoncer à la violence ».

Mais plusieurs experts soulignent qu'Atom n'était plus actif au sein du mouvement depuis plus de deux ans et que cette annonce s'apparente plus à une opération de communication qu'à un vrai coup de théâtre.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 9 Juin 2014 - 03:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter