Un milliard en deux mois à AHS : les raisons de la mise à prix de la tête de Sylla

La société aéroportuaire AHS connait une situation florissante depuis l’arrivée de l’administration provisoire. En deux mois, Aviation Handling Services (AHS) a fait près d’un milliard de recette ce qui n’a jamais été le cas, selon les avocats de Abdoulaye Sylla. Les conseils de l’administrateur provisoire de la société aéroportuaire ont tenu une conférence de presse pour dénoncer les attaques auxquelles leur client fait l’objet. Pour le moment, il ne compte poursuivre aucun journaliste et se refuser d’attaquer frontalement les adversaires de Abdoulaye Sylla.



Un milliard en deux mois à AHS : les raisons de la mise à prix de la tête de Sylla
AHS respire la santé financière actuellement. Depuis sa mise sous administration provisoire par la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), cette société aéroportuaire fait d’intéressantes recettes. Selon l’avocat, Me El Hadji Diouf, «plus de 463 millions sont actuellement dans les caisses de l’entreprise et plus de 460 millions devront compléter ce montant d’ici la fin du mois». Il a tenu à faire comprendre que «cela n’a jamais été le cas». L’avocat a développé qu’en «deux mois, plus d’un milliard est entré dans les caisses et les agents sont payés correctement à partir du 26. Cette administration provisoire est une réussite surtout que ADD Value Finance SA n’a jusqu’ici jamais perçu un franc de AHS».
 
Les avocats de l’administrateur provisoire, Abdoulaye Sylla ne pouvaient rester de marbre face aux attaques répétées. Ils ont tenu une conférence de presse ce mercredi 21 août 2013 à Dakar pour démonter un à un les différents points qui structurent ces attaques. Me Aly Fall a emboité le pas à Me El Hadji Diouf : «La société qui administre AHS fait l’objet de sorties particulièrement virulentes faisant croire que la société AHS est pillée et qu’il y règne un accaparement des ressources. Ces propos sont de pures affirmations gratuites».
 
Les détracteurs de Abdoulaye Sylla reproche la société ADD Value Finance SA d’être immatriculée dans un paradis fiscal. Me Aly Fall d’expliquer : «Quand il s’agit de commerce. Il est libre. Même s’il est encadré par des lois et règlements que tout le monde doit respecter. Ce qui n’est pas interdit est autorisé. Cela aurait pu être grave si Abdoulaye Sylla était un personnage public, un ministre ou un fonctionnaire de l’administration. C’est un homme d’affaire privé qui cherche à fructifier son business»
 
Me El Hadji Diouf s’est focalisé sur les contentieux dont les adversaires de Abdoulaye Sylla ont fait mention. «On soulève un litige commercial. Il devait payer 62 millions à quelqu’un qui lui doit 142 millions. Parmi ces gens, il y en qui ont été condamnés pour banqueroute frauduleuse. Ils s’agitent et prennent des avocats pour mettre sur la table ce contentieux purement commercial». Le conseil de l’administrateur provisoire de AHS a rappelé : «Il n’vait rien trouvé dans les caisses et aujourd’hui, il y a près d’un milliard de recettes en deux mois. Il faut faire une promotion des sénégalais, du produit national», plaide Me El Hadji Diouf.
 
Tout en se refusant de citer leurs détracteurs ou d’annoncer une plainte contre les journalistes auteur de ces textes virulents contre Abdoulaye Sylla, Me Aly Fall a indiqué que «toute cette entreprise vise à discréditer ADD value finance. Quand on a des valeurs et des vertus, ce n’est pas ça qui vous ébranle. Forte de la confiance de la CREI, du travail déjà accompli, ce travail mérite qu’on le préserve».
 
Ces avocats de l’administrateur provisoire de AHS ont tenu ce point de presse suite à une autorisation du barreau de Dakar qui toutefois leur a formellement interdit d’évoquer des éléments du fond du dossier en instruction à la CREI.
Ibrahima Lissa FAYE & Chadine S. DIOUF (Stagiaire)


Jeudi 22 Août 2013 - 02:09




1.Posté par Deuguentane le 22/08/2013 09:22
Mais li mo nèkh waayy ! Que faut il de plus? Ce n'est pas ce que tout sénégalais souhaite : avoir une société avec une bonne santé financière.

2.Posté par LEMZO le 22/08/2013 09:24
Sylla ne t'arrête pas là; où sont passés les millions des mois qui ont précédé ton arrivée à AHS. Nayy lèèr !!! Ces voleurs, il faut que niou khamm ni l'impunité est fini au Sénégal.

3.Posté par nafi le 22/08/2013 10:25
en fin de resultant.

4.Posté par mactar le 22/08/2013 10:27
bravo sylla! le peuple te soutient encore et encore fonce ne te jaisse pas emporter par ces canailles.

5.Posté par ousin le 22/08/2013 10:30
lii moussifé ame waw goor sylla waw goor avocat yi

6.Posté par louise le 22/08/2013 10:57
il est tant que les journalistes sénégalais revoient leur comportement je me demande d'où ils sortent ces infos.
information n'est pas jugement.soyons sérieux est plus laissons les gens travailler. si mon pays avait un homme comme sylla !

7.Posté par tanti le 22/08/2013 11:00
Dolén rouse féen rékk journaliste yi ma khala sén salaire doyoul.

8.Posté par lesko le 22/08/2013 11:07
bravo ahs! bravo sylla! bravo cheick! vive la verité!

9.Posté par valerie le 22/08/2013 11:13
sylla n'a pas fin.

10.Posté par zo le 22/08/2013 11:15
macky a encor fait le bon choix

11.Posté par martin le 22/08/2013 11:19
je ne comprens pas les senegalais vous aviez demandé rupture machy a amené l'homme qu'il faut. SYLLA c'est L'IDEAL.

12.Posté par landing le 22/08/2013 11:32
dieureudieuf yallah lii bou amouyone rékk ma rouss

13.Posté par malien le 22/08/2013 11:55
il faut qu'on bouge je souhaite le meilleur au sénégal merci à ce Mr Sylla.

14.Posté par papis le 22/08/2013 12:09
c'est parfait el hadj cet homme mérite des félicitations et encouragements

15.Posté par Eléne le 22/08/2013 12:10
SYLLA LE SAUVEUR

16.Posté par JOEL le 22/08/2013 12:14
YA PAS FUMEE SANS FEU CONTINUE A BOSSER QUE LES CHOSES AVANCENT C EST CE QUI COMPTE.

17.Posté par RAMA le 22/08/2013 12:15
LII dou actualité ki dafay liguéye.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter