Un nouvel émissaire américain pour les Grands Lacs prochainement nommé

Washington entend rapidement nommer un nouvel émissaire dans les Grands Lacs. Le départ de Russ Feingold de ce poste ne signifie en rien que les Etats-Unis ont renoncé à exercer une pression sur le président de la RDC, Joseph Kabila, soupçonné de vouloir se maintenir au pouvoir au-delà du mandat prévu par la Constitution. C'est ce qu'a indiqué la vice-secrétaire d'Etat américaine chargée des affaires africaines, Linda Thomas Greenfield.



Russ Feingold avait pris ses fonctions d'envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs en juin 2013 avant de démissionner en 2015
Russ Feingold avait pris ses fonctions d'envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs en juin 2013 avant de démissionner en 2015
Je tiens à remercier le sénateur Russ Feingold pour tous les efforts qu’il a accomplis. Ces efforts nous ont permis d’obtenir de nombreux résultats pour nous aider à trouver des solutions aux problèmes des Grands Lacs. Alors je réfute catégoriquement ce que disent certains observateurs, car malgré le départ de Feingold à ce poste les Etats-Unis vont tenir tous leurs engagements dans la région.
Linda Thomas Greenfieldvice-secrétaire d'Etat américaine chargée des affaires africaines


Jeudi 26 Février 2015 - 15:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter