Un troisième Bush rêve de la Maison Blanche

Le frère cadet de George W. Bush franchit un cap dans la course à la présidentielle 2016 avec un message sur son compte Facebook annonçant sa possible candidature aux primaires républicaines.



Un troisième Bush rêve de la Maison Blanche

Jeb Bush, frère cadet et fils de deux anciens présidents américains, a annoncé mardi la première étape de sa candidature à la présidentielle de 2016, premier républicain à se lancer officiellement dans la course à la Maison Blanche.

« J’ai décidé d’explorer activement la possibilité d’être candidat à la présidence des Etats-Unis », a-t-il annoncé dans un message sur Facebook, ce qui correspond traditionnellement à la première étape d’une candidature aux primaires.

 
 

« En janvier, je prévois aussi d’établir un ’Leadership PAC’ pour m’aider à engager la conversation avec les citoyens à travers les Etats-Unis pour discuter des défis les plus importants auxquels notre pays est confronté », écrit Jeb Bush. Un comité « Leadership PAC » permet de lever des fonds et financer les déplacements d’un homme politique.

 
Que sait-on de Jeb Bush ?

WHO ARE YOU, JEB BUSH ? Agé de 61 ans, Jeb Bush est le fils du 41e président des Etats-Unis, George H. W. Bush et frère cadet du 43e président, George W. Bush. Marié et père de trois enfants, Jeb Bush est catholique (depuis sa conversion en 1995. Avant cela, il était épiscopalien).
REPUBLICAN PARTY Il n’y a pas que par son nom que Jeb Bush est connu aux Etats-Unis, puisqu’il est présent sur la scène politique depuis plus de 20 ans. Membre du parti républicain, il a dirigé l’état de Floride pendant huit ans (de 1999 à 2007). Très apprécié de l’électorat hispanique, il s’est à chaque fois fait élire facilement, avec 55 % et 56 % des voix. Surtout, il est le seul républicain (et le second gouverneur) à avoir réalisé deux mandats complets à la tête de cet état, qui est l’un des plus grand du pays. 
PRO-BUSINESS Jeb Bush est souvent perçu comme un homme politique favorable au monde des affaires. Il a d’ailleurs fait ses débuts à la Texas Commerce Bank. Mais l’homme a eu plusieurs casquettes : il a travaillé dans l’immobilier, puis pour une compagnie téléphonique ou encore une marque de chaussures.
INTELLECTUEL Lorsqu’il parle de lui, son ami le républicain Karl Rove ne tarit pas d’éloges et le qualifie même de « plus grand penseur du camp républicain ». Jeb Bush est en un lecteur invétéré, qui « a toujours une liste de 25 livres en attente sur son kindle et écrit régulièrement à ses auteurs préférés » racontait le New York Times. Lorsqu’il était gouverneur de Floride, Jeb Bush aimait organiser des « semaines de réflexion » : d’intenses sessions de brainstorming.
ET SUR LE PLAN POLITIQUE ? Jeb Bush se décrit comme un réformateur et est perçu comme un républicain modéré. En tant que gouverneur de Floride il a plaidé pour maintenir les taxes à un taux bas. Il plaide en revanche pour une politique répressive en matière de drogues, reste en faveur de la peine de mort et s’est prononcé contre l’avortement.

Gouverneur de Floride en 1999

Jeb Bush est le frère cadet de l’ancien président George W. Bush (2001-2009) et le fils de George H. W. Bush (1989-1993). Il a été gouverneur de l’Etat de Floride de 1999 à 2007, et dirige actuellement une fondation de réforme du système éducatif.

Dans ses discours, il se présente comme un républicain pragmatique, notamment sur le thème de l’immigration, où il s’oppose à l’aile dure du parti républicain, hostile aux régularisations  de sans-papiers.

Depuis des mois, il disait ouvertement réfléchir à se lancer dans la course des primaires républicaines, qui commenceront au début de l’année 2016, en vue de la présidentielle de novembre 2016.

Mais contrairement aux primaires démocrates, où Hillary Clinton est à ce stade favorite, le champ est grand ouvert côté républicain.

Plus d’une dizaine de candidats sérieux envisagent de se présenter, notamment le gouverneur du New Jersey Chris Christie, l’ancien gouverneur Mike Huckabee, et les sénateurs Rand Paul, Ted Cruz et Marco Rubio.


Les Echos

Mercredi 17 Décembre 2014 - 11:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter