Un vent de révolte souffle à la RTS: des journalistes montent au créneau



Un vent de révolte souffle à la RTS: des journalistes montent au créneau
Face au «refus» de leur directeur de «les recevoir pour les nombreux problèmes qui secouent leur société», le personnel de la Société sénégalaise de presse et de publicité (Sspp) qui édite Le Soleil avait dernièrement affiché sa ferme volonté de «croiser le fer avec la direction de leur structure, si jamais leurs revendications ne sont pas prises». Après Le Soleil, c’est la RTS où des journalistes vont animer dans les prochains jours une conférence de presse pour «dénoncer la mauvaise gestion de la maison». 

Selon leurs propres termes, «les agissements du DG, avec les nominations à l'emporte-pièce mais aussi ceux de Maïmouna Ndir qui ont fini de créer un véritable malaise au sein du département TV» ne passent pas. 

Ces journalistes qui ne peuvent plus accepter cette situation, comptent saisir la CAP (Coordination des Associations de Presse) et mener des actions. 

Dans le cadre de leur plan d'actions, ils comptent tenir un sit in devant l'Assemblée nationale, publier un «manifeste du renouveau rédactionnel» dans la presse et remettre un mémorandum au SYNPICS et à des organisations non gouvernementales qui défendent les libertés. 

Joint au téléphone, Racine Talla n’a pas souhaité réagir. «Je n’ai aucun commentaire à faire», a-t-il dit non sans préciser qu’il est « orienté vers le développement de la RTS ». Et, à l'entendre, il n'est pas question de parler à des gens qui avancent «masqués». Le Directeur général de la RTS attend donc qu'ils «se dévoilent».

Une chose est sûre, nous dit-il: «Le service public n'est pas menacé. Au contraire, tout fonctionne très bien. On discute de tout». 

Affaire à suivre. 



 


Vendredi 9 Juin 2017 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter