Un vol Air France Rio-Paris disparaît avec 228 personnes à bord

Le vol Air France AF447 entre Rio de Janeiro et Paris a disparu des écrans radars avec 216 passagers et 12 membres d'équipages à son bord, ont annoncé lundi la compagnie aérienne et Aéroports de Paris (ADP).



Airbus A330-200.(Photo : Air France/Reuters)
Airbus A330-200.(Photo : Air France/Reuters)
L'appareil avait quitté Rio dimanche à 19h00, heure locale (22h00 GMT) et devait arriver à 11h15 (09h15 GMT) au terminal 2E de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle. L'avion disparu est un Airbus A330-200, lit-on sur le site internet d'ADP.
L'armée de l'air brésilienne a annoncé avoir entamé des recherches au-dessus de l'océan Atlantique. Des avions ont décollé de l'île de Fernando de Noronha, au nord-est des côtes brésiliennes, pour tenter de localiser l'appareil, a précisé un porte-parole de l'armée.
L'aviation brésilienne a perdu la trace du vol vers 01h30 GMT (03h30 française), soit trois heures et demi après le décollage, a dit une source gouvernementale brésilienne.
"L'hypothèse la plus tragique doit être sérieusement envisagée", a déclaré sur France Info le ministre français de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, en charge des transports.
Selon lui, l'appareil aurait épuisé de toute façon ses réserves de carburant.

"Air France a le regret d'annoncer être sans nouvelles du vol AF447 effectuant la liaison Rio de Janeiro - Paris-Charles de Gaulle, arrivée prévue ce matin à 11h15 locales", a déclaré un porte-parole d'Air France.
"Le vol a quitté Rio le 31 mai à 19h00, heure locale. Deux cents seize passagers sont à bord, l'équipage est composé de 12 navigants, trois navigants techniques et neuf commerciaux", a-t-il ajouté.
Il a précisé que les proches des passagers seraient reçus dans un endroit spécialement réservé à l'aérogare Charles de Gaulle 2.
Nicolas Sarkozy "a exprimé sa très vive inquiétude", annonce la présidence de la République dans un communiqué.
Il a demandé au secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, et à Jean-Louis Borloo de se rendre à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.
"Il a également demandé au gouvernement et aux administrations concernées de tout mettre en oeuvre pour retrouver la trace de l'avion et faire au plus vite la lumière sur les circonstances de sa disparition", poursuit le communiqué.
source actualité.

Yahoo

Lundi 1 Juin 2009 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter