Une chaîne humaine de plus de cent mille personnes pour dire non au nucléaire en Allemagne

Des manifestants antinucléaires ont formé samedi 24 avril une chaîne humaine de 120 kilomètres dans le nord de l'Allemagne, pour protester contre la volonté du gouvernement de repousser la fermeture de certaines centrales du pays au-delà de 2020. La décision doit être prise en octobre lors de l'adoption d'un plan énergétique national.



Une chaîne humaine de plus de cent mille personnes pour dire non au nucléaire en Allemagne
Angela Merkel n’a jamais caché son opposition à la sortie du nucléaire, dans un pays où l’atome fournit un quart de l’électricité. Les activistes antinucléaires sont persuadés que la chancelière n’attend que les élections du 9 mai en Rhénanie pour revenir sur la populaire loi Schröder.
Le chancelier, soutenu par les Verts, avait fait voter par le Parlement en 2000, la fermeture de toutes les centrales allemandes d’ici 2020.

A deux jours du 24e anniversaire de Tchernobyl, en Ukraine, les militants antinucléaires ont décidé de frapper fort : associations écologistes, syndicats, adeptes de l’énergie renouvelable, mouvements étudiants, entre 100 et 120 000 personnes ont répondu présent, reliant les centrales à problèmes de Brunsbüttel et Krümmel le long de l’Elbe.


Par RFI

Dimanche 25 Avril 2010 - 15:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter