Une femme accouche sans péri, mais avec un casque de réalité virtuelle !

Ralph Anderson, professeur au centre médical régional de Middletown à New York, a demandé à une femme sur le point d’accoucher, de tester un casque de réalité virtuelle pour remplacer la péridurale.



Une femme accouche sans péri, mais avec un casque de réalité virtuelle !
Le docteur Anderson raconte au magazine UploadVR, spécialisé dans le développement et l’apport de la réalité virtuelle au public, que l’accouchement est l’une des expériences les plus douloureuses qui existent. Ainsi, les gynécologues sont en perpétuelles recherches pour améliorer la gestion des douleurs lors de la naissance de l’enfant. Récemment, il a trouvé un moyen de diminuer les souffrances de ces toutes jeunes mamans : user des nouvelles technologies, et notamment de la réalité virtuelle.
Une belle avancée pour la gynécologie.

Ces casques qui nous entraînent dans des univers parallèles existent déjà depuis plusieurs années, puisque même Platon dans l’allégorie de la caverne, évoque implicitement cette notion. Mais jamais cet outil n’avait été utilisé pour améliorer un accouchement. Dans le cadre de cette expérience, le professeur Ralph Anderson a voulu tester le remplacement de la péridurale par la réalité virtuelle, à l'aide du casque Samsung Gear VR.

Alors que l’une de ses patientes commence à parler d’accouchement « naturel », sans péridurale, Anderson raconte qu’il y a vu là une opportunité de mettre en application son expérience. «Cette patiente ne souhaitait pas de péridurale mais, comme cela arrive fréquemment, lorsque le travail a débuté elle a commencé à changer d'avis», explique Anderson. «J'ai alors demandé si elle acceptait de tester une dernière chose avant d'appeler l'anesthésiste et j'ai expliqué le principe de la réalité virtuelle à elle et son mari. Au début, elle a été hésitante et a fini par accepter pour au moins une tentative».

Transportée en Californie 
Pendant deux heures environ, le temps de l’accouchement, celle qui était en train de devenir maman a été transportée dans une vue panoramique de la côte californienne.

Le son des vagues et la musique l’ont accompagnée dans son expérience de méditation virtuelle. « Quand la naissance arrive, l'un des principaux facteurs à considérer est la concentration. Nous faisons tout notre possible pour permettre à la mère de se concentrer sur sa respiration et pousser. Cependant, dans une salle d'accouchement classique, tout ce que la mère peut faire c'est se concentrer sur sa douleur», affirme le docteur Anderson.

«Cependant, avec la réalité virtuelle, nous avons été capables de placer cette patiente dans une application où elle était constamment dirigée par la technologie et ce fut finalement une superbe expérience pour tous ceux qui ont été impliqués». 

Les instigateurs du concept avancent des chiffres très prometteurs : l’anxiété reculerait de 60 %, tandis que la douleur baisserait de 24 %. Quand on lui demande s’il pense utiliser davantage la réalité virtuelle pour aider à faire accoucher ses patientes, il répond : « Absolument, je pense que la réalité virtuelle est superbe pour les docteurs. Mon objectif est de le conseiller aux futures mères lors de leurs rendez-vous et j'espère que certaines d'entre elles y verront tous les bénéfices», avant de nuancer:

«Évidemment, tout en médecine doit être examiné et introduit progressivement, mais je crois que nous allons voir beaucoup plus de réalité virtuelle dans les années à venir».

famili.fr

Mardi 3 Janvier 2017 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter