Une mission économique du privé Sénégalais en perspective au Qatar

Les membres de la Chambre de commerce du Qatar ont été très réactifs après les explications du président de la République et sa délégation. Beaucoup de questions ont été agitées et des volontés d’une coopération économique et commerciale sont énoncées.



Une mission économique du privé Sénégalais en perspective au Qatar

Le vice-président de la Chambre de commerce du Qatar, Sheikh Hamad a estimé que c’est un moyen de renforcer les coopérations entre les deux pay, d’optimiser toutes les possibilités pour une coopération fructueuse. Pour lui, «cette rencontre revêt de l’importance parce que cela sera le début d’une relation commerciale et économique fructueuse».

 

Le vice-leader des opérateurs économiques du Qatar a expliqué comment son pays en est arrivé là. «Vous avez vu les progrès effectués par le Qatar qui attire beaucoup d’investisseurs et d’entreprise mondiale. Le Qatar a fait des pas dans la croissance. Il exploite toutes les ressources présentes dans le pays. Cette croissance rejaillit même dans les pays limitrophes», a-t-il expliqué.

 

Le président de la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES), Mansour Kama s’est félicité de la rencontre avant de vendre la destination Sénégal aux qataris. «Le retour sur investissement varie entre 20 et 25%. L’Afrique au cœur du marché global et le Sénégal se positionne pour tirer partie du marché américain à travers l’Agoa», a souligné le patron de la CNES.

 

Mansour Kama a fait savoir que le patronat sénégalais souhaite «un Partenariat équitable, nous voulons co-investir avec vous pour conquérir le marché de l’Afrique et celui des autres continents».

 

Pour mieux consolider ce partenariat, la chambre de commerce de Dakar ainsi que le patronat envisagent une mission économique à Doha. «Nous avons envisagé dans les mois à venir de conduire une mission économique du privé Sénégalais pour confirmer l’excellence des relations entre le Sénégal et le Qatar. Nous vous invitons à venir visiter le Sénégal dans le cadre de l’accord avec nos deux chambres de commerce. Nous voulons faire du profit ensemble et développer nos relations et nos pays et à saisir toutes les opportunités qu’offre le continent africain», a indiqué Mansour Kama.

 

Les déclarations du président de la CNES ont été suivies par des présentations du ministre du Tourisme, Youssou Ndour et de l’architecte Pierre Goudiaby Atepa sur la cyber ville qui devrait être construite dans la zone du Lac rose.

Ibrahima Lissa FAYE (Envoyé spécial de la presse en ligne – APPEL)



Mercredi 22 Mai 2013 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter