Une trentaine de migrants morts, malgré l’aide de la marine italienne

Nouveau drame en Méditerranée : une trentaine de migrants ont été retrouvés morts à bord du bateau avec lequel ils tentaient de rejoindre l'Europe. Les autorités siciliennes ont pu secourir le reste des passagers, soit quelques 590 personnes dont deux femmes enceintes.



La marine italienne est intervenue en pleine nuit dans le canal de Sicile, qui sépare les côtes de l'Italie de l'Afrique du Nord, dans la zone de Raguse, au sud-est de l'île. Opération de secours in extremis en faveur d'un navire de pêche à bord duquel se trouvaient 590 personnes, migrantes ou réfugiées, dans une situation de grande détresse.
Les sauveteurs ont découvert à bord de l'embarcation les corps d'une trentaine de personnes, déjà mortes. Les autres passagers ont été évacués à terre, notamment les deux femmes enceintes qui se trouvaient à bord. Les migrants retrouvés morts se trouvaient dans une partie du bateau particulièrement difficile d'accès. Ils semblent être morts d'asphyxie.
La marine et les garde-côtes italiens ont multiplié ce type d'observations ces dernières semaines. Le week-end dernier, ils ont ainsi secouru sept embarcations, sauvant  1 654 migrants. Le 14 juin, d'autres avaient eu moins de chance et dix personnes s'étaient noyées à seulement 70km de la Libye, où des navires italiens avaient tenté de les récupérer.
L'Italie a lancé, après la vague de drames de l'année 2013 - qui a vu mourir au moins 400 personnes -, une large opération de sauvetage baptisée « Mare Nostrum  ». Opération contestée par des détracteurs qui craignent que cette mission, qui pousse les navires italiens toujours plus loin dans la Méditerranée, ne participe à encourager les migrants à tenter l'aventure.

Reuters

Lundi 30 Juin 2014 - 13:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter