Une unité du GIGN français au Burkina

La France va stationner à Ouagadougou au Burkina, des éléments du Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale, le GIGN.



Une unité du GIGN français au Burkina
Ces éléments pourront intervenir en cas d'ataque terroriste en Afrique de l'Ouest, selon le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve en visite en Cote d'Ivoire.
 
Le ministre de l'Intérieur français a annoncé qu'une dizaine d'hommes du GIGN, une unité d'élite d'intervention de la gendarmerie française, seraient prépositionnés à Ouagadougou, au Burkina Faso voisin, afin d'épauler les forces de la région en cas d'attaque, n'excluant pas que ces hommes, outre un travail de conseil, interviennent directement.
 
M. Cazeneuve a aussi souligné l'importance de soutenir la police scientifique, le travail sur les lieux de crime post-attentat étant selon lui vital pour faire avancer les enquêtes. Le président français François Hollande avait promis dimanche "d'intensifier la coopération" de Paris avec les pays visés par le terrorisme, alors que quatre Français ont péri dans l'attaque perpétrée en Côte d'Ivoire.


Source:BBCafrique

Aminata Diouf(stagiaire)

Mercredi 16 Mars 2016 - 07:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter