Une vingtaine de soldats tués dans l’est de l’Afghanistan

Une vingtaine de soldats afghans ont été tués, ce dimanche matin 23 février, dans l'est du pays. Au moins 7 militaires auraient aussi été fait prisonniers par les talibans qui ont revendiqué cette attaque. C'est l'attaque la plus meurtrière contre l'armée afghane depuis des mois, une armée qui est chargée de contrôler le pays alors que les troupes internationales poursuivent leur retrait. A un peu plus d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle, cet événement montre une nouvelle fois la fragilité de la situation dans le pays.



Aux premières heures du jour, un groupe de talibans a lancé une attaque sur un poste avancé de l'armée afghane dans la province de la Kounar. Cette région de l'est de l'Afghanistan est située à la frontière avec le Pakistan. Le chef de la police locale a indiqué qu'ils étaient plus de 100 assaillants. Les insurgés n'ont laissé aucune chance aux militaires afghans pris au piège : en plus de la vingtaine de morts répertoriés, plusieurs soldats ont été fait prisonniers, a revendiqué le porte-parole des talibans dans un communiqué envoyé aux journalistes. Une information confirmée par le gouverneur local.

L'attaque s'est produite dans le nord de la province, une zone en partie contrôlée par les insurgés, confie à RFI une source sécuritaire sur place. L'armée afghane contrôle le centre du district mais les talibans sont partout ailleurs, précise ce responsable.

Attaque des plus meurtières

C'est l'une des attaques les plus meurtrières contre l'armée afghane depuis qu'elle est en charge d'assurer la sécurité dans le pays. La coalition internationale poursuit son retrait. Les actions des 50 000 militaires étrangers sont limitées à des opérations spéciales et à la poursuite de la formation des forces afghanes.

Les capacités de l'armée nationale afghane sont régulièrement remises en cause alors que le premier tour de l'élection présidentielle décisive aura lieu le 5 avril prochain.


Rfi.fr

Dimanche 23 Février 2014 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter