Université de Thiès: les étudiants haussent le ton

La tension est toujours vive au campus de l’université de Thiès. En effet, les étudiants, après de violents affrontements avec la police qui ont conduit à une grave blessure d’un de leur camarade, ont décidé de durcir le ton et réclament l’évacuation de ce dernier en France.



Université de Thiès: les étudiants haussent le ton
Lors de leur conférence des présidents hier, les étudiants de l’Université de Thiès ont montré leur intention d’en découdre avec les autorités. En effet, les différents intervenants ont tous abondé dans le même sens. Selon eux, il n’est pas question de reprendre les cours avant l’évacuation de leur camarade Kéba Diallo en France, victime d’une triple fracture lors des échauffourées avec la police dans le cadre d’une manifestation interdite par le préfet du département.

En  sus de la prise en charge de leur  camarade, les étudiants réclament le respect de la franchise universitaire par les policiers, qui, selon eux, sont la cause des violents dérapages qui ont prévalu au sein de leur entité : «L’université n’a que 8 salles et un restaurant. Si la marche qui était pourtant pacifique a dégénéré, c’est par la faute de la police qui poursuivait les étudiants à coup de grenades lacrymogènes», déclare Serigne Abdou Mbacké Diop. A l’en croire, la voiture de la police a délibérément foncé sur des étudiants en blessant 9 dont Kéba Diallo.
Les étudiants ont décrété une «journée noire » ce mercredi.
 

Ousmane Demba Kane

Mardi 12 Mai 2015 - 10:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter