Usaid/PACE : l'Assemblée nationale au cœur de la démocratie participative et une formation diplômante pour les députés



« C'est un programme spécifique, riche, original, multidimensionnel à saluer », a qualifié le président de l'Assemblé nationale Moustapha Niasse, parlant du Programme d'Accompagnement Parlementaire et d'Engagement Citoyen (PACE). C'est une initiative qui vient d'être mise en œuvre sur financement de l'USAID, l'ONG 3D et un consortium de cinq (5) organisations de la société civile.


Ce programme a pour objectif de contribuer aux renforcements des capacités de l'Assemblée Nationale et d'impulser une interaction entre les parlementaires et les citoyens. Selon le président de l'institution parlementaire, le programme va redonner à l'institution sa meilleure image, car il est le socle de la politique sociale et économique axée sur l'humain.
« C'est un message de solidarité humaine que ce projet apporte. Il met son intervention sur la lutte contre la précarité, la pauvreté, la corruption et le chômage des jeunes », souligne le président de l'Assemblée nationale. Il ajoute que ce programme aide le Parlement à s'adapter au monde actuel et remplir les missions qui lui sont dévolues.


Il ajoute un parlement fort à l'écoute de ses électeurs, tout en étant conscient de son devoir de légiférer pour le bien commun, et un ensemble d'organisations de la société civile dynamique capable d'articuler les besoins de leur membre. Chacun de ces éléments à un rôle à jouer pour veiller à la bonne gouvernance. Le projet cible principalement les femmes et jeunes parlementaires.


Pour Abdoul Mazide Ndiaye, président du comité de pilotage, l'objectif est de faire en sorte que les députés reflètent l'opinion des personnes qui les ont mandaté. « Dans le contexte actuel, ils écoutent plus le Parti et le peuple est mis à l'écart jusqu'aux prochaines élections », informe M. Ndiaye.


Le programme Usaid/PACE va accompagner les parlementaires dans le renforcement de capacité avec des formations diplômantes, l'équipement et l'engagement citoyen. Pour le coordonnateur du projet Moundiaye Cissé, « c'est un espace de dialogue entre les parlementaires et les citoyens ». Un film documentaire a retracé le rôle de la société civile au cœur de la démocratie participative. Le programme est accompagné par le mouvement « Y'EN A MARRE », le Gorée Institut, Counterpart International, ANAFA et le Réseau Siggil Jigéen.



Jeudi 27 Mars 2014 - 01:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter