Utilisation des langues nationales à l’élémentaire: 17 milliards sur une durée de 6 ans

L’ONG de droit américain, Associates in Research and Education for Development (ARED) a conclu un partenariat avec Dubai Cares, pour renforcer l’usage des langues nationales à l’école élémentaire. Dubai Cares est une organisation philanthropique œuvrant pour l’amélioration de l'accès des enfants à l'éducation primaire de qualité dans les pays en développement. Elle va parrainer l’Ared qui est une organisation dédiée à la formation, à l’édition et aux innovations pédagogiques.



Utilisation des langues nationales à l’élémentaire: 17 milliards sur une durée de 6 ans
Ce partenariat a donc pour but de renforcer l’utilisation du bilinguisme dans l’enseignement élémentaire mais également de fournir aux élèves, un enseignement de qualité.  Apprendre aux élèves dans leur langue locale ainsi que le français, langue officielle du Sénégal est la base de ce programme bilingue. Cette méthode serait beaucoup plus efficace pour une meilleure compréhension du programme par les élèves. Comme l’a déclaré le Directeur de Ared: «Il est mondialement reconnu que l’enfant apprend mieux, lorsqu’il effectue ses premiers apprentissages dans sa propre langue ».


La cérémonie, sous la présidence du ministre de l’Education nationale, a réuni le Directeur général de Dubai Cares, Tariq Al Gurg, le Directeur général d'ARED, Mamadou Amadou LY, ainsi que les acteurs du système éducatif, la société civile, entre autres invités. Lors de son intervention, Serigne Mbaye Thiam a précisé que « la mise à l'échelle de l'utilisation des langues nationales pour améliorer la qualité des enseignements et apprentissages à l'école élémentaire nécessite une synergie d'actions et de projets ainsi que "des moyens financiers importants ».


Il a ainsi affirmé que ce programme ambitieux, nécessitait un budget de 17 milliards de FCA sur une durée de six (6) ans. La majeure partie de ce financement sera employé à la formation des enseignants et aux manuels nécessaires pour l'utilisation des langues nationales. Mamadou Amadou LY a pour sa part, annoncé que le programme veut couvrir près de 10.500 élèves et former 300 enseignants et 24 inspecteurs. «Ce partenariat avec Dubai Cares va nous aider à relever les défis et à travers cette détermination, nous pourrions atteindre plus d'enfants et leur fournir la qualité de l'éducation dont ils ont besoin ", a t-il dit. Le Directeur d'ARED a toutefois avoué que la tâche est assez complexe puisque quelques fois, il y a une certaine réticence de la part des parents qui ne comprennent pas encore l’utilité du programme.


Mais, « les résultats que nous avons obtenus montrent que tous ces projets sont des expériences qui montrent un modèle de réussite », a-t-il souligné. Il a aussi expliqué que les classes expérimentales sont pour le moment limitées aux régions de Dakar, Kaolack et Saint-Louis. Ceci en raison de la forte concentration des langues comme le Pulaar et le Wolof dans ces régions. L’objectif ne se limite cependant pas, à ces deux langues, les autres sont aussi envisagées.


Ce partenariat vise en partie à soutenir le gouvernement du Sénégal dans l’atteinte de ses objectifs de qualité à l’école élémentaire.

Alimatou Mbaye

Mercredi 6 Mai 2015 - 10:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter