VIDEO Après les nervis, Barthélemy Dias bénéficie d'une liberté provisoire



Le maire de la commune d’arrondissement de Mermoz Sacré cœur, par ailleurs responsable des jeunes du Parti socialiste (PS) sort de prison. Il a bénéficié d’une liberté provisoire et est sorti de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss vers les coups de 20h ce mardi 22 mai 2012. Aussitôt dehors, il a renoué avec langage de vérité et tranchant. Barthélemy Dias plaide pour la libération des jeunes du M23 arrêtés lors des manifestations et a demandé à Alioune Tine et Amath Dansokho de prendre leurs responsabilités dans cette affaire.

Annoncée depuis lundi, la libération de Barthélemy Dias a finalement eu lieu ce mardi vers les coups de 20h. Le maire de la commune d’arrondissement de Mermoz-Sacré cœur et responsable des jeunes du Parti socialiste (PS) a été libéré quelques jours après l’élargissement sous conditions des nervis et ses collaborateurs (Habib Dieng et Babacar Faye) arrêtés dans le cadre de la fusillade de sa mairie le 22 décembre dernier.

Sa libération est, selon l’un des membres du collectif des avocats, Me Moustapha Mbaye, consécutif à la volonté du doyen des juges d’accepter la demande de mise en liberté provisoire.

Interrogé par nos confrères de l’APS, l’avocat socialiste a confié que «monsieur Dias bénéficie d’une liberté provisoire accordée par le juge qui lui-même donnera la suite à réserver à ce dossier. Le juge chargé d’instruire le dossier a statué sur le fond avant d’accorder la liberté provisoire à M. Dias».

Jean Louis DJIBA

Mercredi 23 Mai 2012 - 01:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter