VIDEO Barcelone - PSG (1-1) : le PSG éliminé en quart de finale par le FC Barcelone sans perdre (2-2, 1-1)

Le PSG est éliminé en quart de finale de la C1 par le FC Barcelone, sans perdre, après avoir été virtuellement qualifié pendant 21 minutes (2-2, 1-1). Très bon sur le plan défensif, dangereux en contre, le PSG a ouvert la marque par Pastore à la 50e minute. Mais la rentrée de Messi, décisif sur l'égalisation de Pedro (71e), a fait basculer le match. Rageant.



Le PSG sort de la Ligue des champions avec les honneurs. Mais le club de la capitale méritait tellement plus. Les Parisiens ont fait trembler le Nou Camp. Ce n’est pas courant, c’est même exceptionnel. Grâce à un but de Javier Pastore  (0-1, 50e), ils ont même eu leur billet en poche pour les demi-finales pendant quelques minutes : 21 très exactement. Avant de voir Pedro trouver le chemin des filets de Salvatore Sirigu, suite à une bonne ouverture de Lionel Messi  - tout juste entré en jeu - pour David Villa  (1-1, 71e). Et c’est finalement, le Barça, grâce à ses deux buts au Parc des Princes (2-2), qui décroche sa place dans le dernier carré pour la sixième fois consécutivement, une première dans l’histoire de la Ligue des champions. Pour le PSG, cette élimination sans perdre va susciter d'infinis regrets.

Barcelone - PSG (1-1) : le PSG éliminé en quart de finale par le FC Barcelone sans perdre (2-2, 1-1) - Football - Ligue des championsFace au grand Barça qui domine l’Europe depuis la saison 2008-2009, le PSG version Qatar a fait plus que faire bonne figure. Sur leurs deux confrontations contre les Blaugrana, les Parisiens ont montré un visage séduisant, voire impressionnant. Jamais ces dernières saisons, la L1 a pu se targuer d’avoir un représentant apte à faire trembler le Barça. Paris et sa pléiade de stars, recrutés à coups de millions d’euros, ont pu le faire cette saison. Mercredi au Camp Nou, le PSG a joué un match presque parfait tant tactiquement, avec un état d’esprit conforme aux exigences des grandes soirées européennes. Sans l’indispensable Blaise MatuidiCarlo Ancelotti  ne s’est pas trompé dans ses choix. Thiago Motta, titulaire pour son premier match depuis le 6 mars, a répondu présent aux côtés de Marco Verratti, préféré à David Beckham.

Le PSG peut lutter avec les géants

Solidaires, les Parisiens ont ainsi exercé un bon pressing et n’ont pas laissé beaucoup d’espace pour empêcher les Barcelonais de développer leur jeu. Alors certes, le Barça a, comme d’habitude, dominé la possession. Mais les Catalans ont souffert pour trouver des solutions. L’absence de Lionel Messi (touché à une cuisse depuis le match aller) a pesé. Rarement, le Barça n’a semblé aussi dépendant de son quadruple Ballon d’Or. C’est d’ailleurs quelques minutes après son entrée en jeu (62e) et sur une action où il fait le décalage que les Espagnols ont trouvé enfin l’ouverture. Comme un symbole… Avant, ils avaient accumulé les tirs non cadrés et n’avaient pas sollicité Salvatore Sirugu, qui a fait son premier arrêt à la 65e sur une frappe d’Andres Iniesta  (65e).

Paris a même eu les meilleures opportunités. Dans le sillage d’un Lucas Moura intenable pour l’arrière garde blaugrana, Paris a posé des soucis au Barça (Lavezzi, 3e et 23e, Lucas,14e et 25e, Ibra 60e). Le Brésilien, Ezequiel Lavezzi  ou encore Javier Pastore se sont vite projetés vers l’avant et ont bien joué dans le dos des latéraux adverses. C’est d’ailleurs sur une contre-attaque que Javier Pastore, parfaitement lancé par Zlatan Ibrahimovic, a trouvé l’ouverture du score. Pour faire rêver le PSG quelques minutes. Juste quelques minutes pour cette saison, avant de finir ce match sous tension avec de gros regrets. Les supporters parisiens vont maintenant attendre avec impatience le prochain exercice. Car Paris a bien montré qu’il pouvait lutter avant les géants européens.

Barcelone - PSG (1-1) : le PSG éliminé en quart de finale par le FC Barcelone sans perdre (2-2, 1-1) - Football - Ligue des champions


 

Avec Eurosport

Mercredi 10 Avril 2013 - 22:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter