VIDEO Foot - Ligue des champions Valence vs PSG: Zlatan, le rouge qui fâche

Extrêmement sévère ! Ce mardi, en 8e de finale aller de la Ligue des champions à Valence, le PSG aurait pu assurément réaliser le coup parfait s'il n'avait pas craqué dans les dernières secondes du temps additionnel. Déjà forcément déçus d'encaisser la réalisation du 2-1 signée de l'ancien Lillois Adil Rami à la 91e, les Parisiens ont en plus perdu Zlatan Ibrahimovic pour le match retour, programmé le 6 mars prochain, au Parc des Princes. A la lutte avec Parejo et Guardado après 93 minutes de jeu, l'attaquant suédois a été, inexplicablement ou pas, exclu pour une semelle sur la cheville du second.



Zlatan Ibrahimovic ne sera donc pas de la réception du Valence CF, le 6 mars prochain au Parc des Princes, avec le PSG en 8e de finale retour de la Ligue des champions. Et si certains observateurs ne s'en offusqueront pas après sa piètre prestation, ce mardi sur la pelouse du Mestalla, il n'en demeure pas moins que cela est bien sûr un énorme coup dur pour le club de la capitale.

En-dedans pour ses retrouvailles avec le printemps européen, le Scandinave sera en effet automatiquement suspendu un match dans la plus prestigieuse des compétitions européennes après ses gestes successifs sur Daniel Parejo et Andrés Guardado à la toute fin du temps additionnel de cette 1ère manche. Revenu au score grâce à l'international français Adil Rami à Mestalla, le Valence CF avait alors l'intention de pousser dans les dernières secondes pour sauver ce qui pouvait encore l'être et, au demeurant, un résultat nul toujours plus flatteur qu'un court revers à domicile. Pour gagner du temps précieux et éviter un écueil aux Parisiens dans l'enceinte espagnole, le buteur prend alors soin de protéger son ballon sur la droite de l'attaque. Malheureusement pour lui, sa faute maladroite sur Parejo et sa semelle sur la cheville de Guardado ne passent pas inaperçues et M. Tagliavento, l'arbitre de la rencontre, brandit son carton rouge à la face de l'avant-centre. Il n'en faut pas plus pour énerver l'entraîneur italien Carlo Ancelotti, lequel parlera même après la rencontre, devant les caméras de Canal Plus, d'une sanction "imméritée". "C'est incroyable. C'est une faute normale dans le jeu. Je ne comprends pas pourquoi il a donné le carton rouge. Ce n'est pas juste", ajoutait-il pour dédouaner son attaquant vedette.

Zlatan rejoint Edgar Davids...


En attendant, et comme Marco Verratti qui a été également averti et qui était sous le coup d'une suspension, celui qui a inscrit 21 réalisations en autant de matches de Ligue 1, ne sera pas l'un des principaux acteurs d'un match retour qui s'annonce plus indécis que prévu avec le but de l'espoir signé du défenseur tricolore. Déjà exclu dans l'élite par M. Duhamel en novembre dernier lors de la victoire de Saint-Etienne à Paris (1-2) en L1 pour une "faute grossière" (selon les termes employés par la LFP) sur Ruffier, Zlatan se voit donc de nouveau sanctionné, mais cette fois-ci en C1. Pour l'anecdote, le Suédois rejoint même Edgar Davids, l'ancien sociétaire de l'Ajax notamment, au panthéon des joueurs les plus indisciplinés dans cette épreuve avec trois rouges reçus sur l'ensemble de sa carrière.

Si la Commission de discipline de l'UEFA pourrait en outre aggraver sa sanction d'un match automatique (elle en a le droit, même si le rouge parait déjà sévère), Carlo Ancelotti devra de toute façon changer ses plans en attaque pour le voyage dans la capitale des Murcielagos dans 3 petites semaines. Cantonné au banc de touche et sans doute frustré de voir Javier Pastore lui "chiper" une place de titulaire ce mardi, Jérémy Ménez pourrait en profiter pour être présent au coup d'envoi. Avec Ezequiel Lavezzi en compagnon d'attaque, l'international français pourrait être, à vrai dire, une bonne option pour évoluer en contres devant une formation qui sera obligée de marquer pour se qualifier. A moins que Gameiro, auteur d'un but en moyenne toutes les 90 minutes en Ligue 1 depuis le début de l'actuel exercice, ne vienne contrarier les pronostics. A coup sûr en tout cas, l'absence d'Ibrahimovic laissera un grand vide qu'il s'agira de combler le plus intelligemment possible.
Football.fr

Dépêche

Mercredi 13 Février 2013 - 10:14


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter