VIDEO Front à l'UCAD: "Il n'est pas question de reculer", prévient l'étudiant Mamadou Ndiaye




Le temple du savoir est devenu un véritable champs de bataille depuis presque plusieurs mois. Un  front s’est déclenché tôt ce matin dès 08 heures à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar  (UCAD) pour cause de non-paiement des bourses que les étudiants revendiquent avec ardeur. Ceci, après la sortie du ministre annonçant le 11 août pour le début du paiement. C'est après constat du non virement que les pensionnaires du temple du savoir ont accéléré la cadence ce jeudi matin en barrant l’avenue Cheikh Anta Diop jusqu’au point E.


Les jets de pierres aussi étaient au rendez-vous. Une situation qui n'a pas manqué de paralyser complètement le trafic. En face, les forces de l'ordre n'ont pas tardé à réagir en déployant une quantité suffisante de GMI pour contrer les étudiants dans leur action.S’en suit un accrochage qui s’est soldé par l’interpellation d’une dizaine d’étudiants. Mamadou Ndiaye, étudiant à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) tonne. "Nous  exigeons le paiement dans les plus brefs délais des bourses; si tel n’est le cas, nous continuerons jusqu’à la satisfaction de nos revendications". Pour lui, il n'est pas question de "revenir en arrière d’autant plus que nous sommes en règle". Abdoul Faye embouche la même trompette. Ce, pour dire que la bourse, c'est comme son salaire, s’il ne la perçoit pas, il risque de rentrer au village pour cultiver la terre.


Le fait insolite, fatigués par la furie des étudiants, les forces de l’ordre se sont illustrés par des jets de pierres. A signaler toutefois que le Directeur des bourses, Lansana Konaté a annoncé le démarrage du paiement des bourses depuis ce jeudi matin à 09 heures

Pape Moussa BA (stagiaire)

Jeudi 14 Août 2014 - 16:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter