VIDEOS & DIAPO Comment les policiers ont lancé l'assaut final au centre ville

Au Sénégal, de nouveaux affrontements se sont produits ce dimanche 19 février au centre-ville de Dakar. Ils ont opposé des jeunes et des fidèles tidianes à des policiers, faisant au moins une dizaine de blessés. Ces échauffourées se sont déroulées en face de la mosquée, où la semaine dernière déjà, un policier avait jeté une bombe lacrymogène afin de disperser des manifestants.



Tout a débuté à la mi-journée lors d’un rassemblement dans une mosquée de la confrérie des Tidianes au centre-ville de Dakar. Selon des témoins qui ont participé à cette réunion, le but de ce rassemblement était de lancer un appel à l’aumône en vue de collecter des fonds. Plusieurs dignitaires religieux étaient présents et notamment Abdou Aziz Sy junior, le porte-parole du khalife général des Tidianes.

Ce qui a mis le feu au poudre, c’est lorsqu’un marabout a signalé la présence d’une personnalité proche du pouvoir. C’est par la suite « qu’il y a eu des jets de pierre et des casses », raconte un fidèle.

Puis, les échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre se sont concentrées sur l’avenue de Lamine Guèye totalement défigurée par les pierres et les gaz lacrymogènes.

Ces scènes de violences se sont produites alors même que le ministre de l’Intérieur avait rencontré ce samedi 18 février, des dignitaires tidianes qui ont lancé un appel « au calme et à la sérénité ».



Lundi 20 Février 2012 - 03:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter