VIDEOS & DIAPO Direct Manif M23 vendredi: La place de l'Indépendance en état de siège, circulation interdite

De la Présidence de la République à la place de l’indépendance en passant par la mosquée de la rue Carnot, les policiers sont en alerte maximale. Des forces de l’ordre lourdement armées, des fourgonnettes, des pik-up tout terrain, des camions à eau chaude, des camions anti-émeute sont déployés. Une image qui donne au cœur de la capitale sénégalaise un visage de ville assiégée.



Les leaders et militants du M23 ne sont pas encore à la place de l'Indépendance. Il n'y a que le lieutenant d'Idrissa Seck Pape Diouf qui s'était présenté sur les lieux. Le temps de répondre aux questions des journalistes, il a vite été évacué par les forces de l'ordre. La circulation à la place de l'Indépendance est bloquée. Un impressionnant dispositif de sécurité est en place et aux alentours aussi.

Il est impossible ce vendredi 17 février 2012 de circuler à la place de l'Indépendance située au centre ville de Dakar. Un cordon sécuritaire composé des éléments du Groupement Mobile d'Intervention (GMI), de la Brigade d'Intervention Polyvalente (BIP) et des Gendarmes est bien en place. Ces forces de l'ordre occupe les coins et les recoins sans compter les différents angles qui mènent vers cette place.

La raison de leur présence massive avec une armada est liée à la ferme volonté des partis et organisations membres du Mouvement des Forces vives de la nation du 23 juin (M23) de manifester contre la candidature du président de la République sortant. Ils ont affiché et déclarer leur détermination à manifester ce vendredi après la prière et le samedi.

Pour contourner la loi, le leader de la Coalition "Takhaw Temm", Ibrahima Fall ancien sous secrétaire général des Nations a déposé la notification pour la manifestation auprès du préfet. Mais malgré ce préalable, le ministre de l'Intérieur a déclaré à qui veut l'entendre qu'aucune manifestation du M23 ne sera tolérer parce que les motivations sont déjà connues: "déloger Wade du palais", "assaut final" ou "opération fananale".




Vendredi 17 Février 2012 - 16:01




1.Posté par Paco le 17/02/2012 20:50 (depuis mobile)
Pourquoi ils ne vont pas faire leur campagne comme tout candidat serieux au lieu de perturber le pays de cette façon. Ils sont si sur de perdre ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter