VIH/SIDA: ces chiffres qui font froid dans le dos à Dakar, Saint-Louis, Ziguinchor et Kaolack

Les personnes vivant avec le VIH/SIDA doivent non seulement lutter contre leur statut sérologique, mais elles doivent également faire face à la stigmatisation et à la discrimination auxquelles elles sont victimes. Une étude a été réalisée dans quatre (4) régions du Sénégal sur un échantillon de 626 victimes.



VIH/SIDA: ces chiffres qui font froid dans le dos à Dakar, Saint-Louis, Ziguinchor et Kaolack
Les résultats de l’étude index stigma réalisé sur 626 personnes (436 femmes, 186 hommes et 4 personnes transgenres) vivant avec le VIH/SIDA sont sans appel. Ils font froid dans le dos. Sur un échantillon de quatre (4) régions du Sénégal, Notamment Dakar (241), Saint Louis (122), Ziguinchor (131 et Kaolack (132). L’étude à révélé sur 5 personnes porteuses du VIH, 2 victimes parmi elles, soient 37,9%, ont réalisé avec eu au moins une expérience de stigmatisation ou de discrimination de la part des personnes non malades.


Les résultats renseignent que 39,3% des cas sont victimes de d’exclusion sociale. 9% font l’objet de stigmatisation de la part de leur mari ou de leurs proches en raison de leur statut sérologique. Le sentiment de honte prédomine selon le journal "l'observateur" sur 46% des victimes et 9% des enquêtés ont eu des pensées suicidaires. Les résultats de l’étude ont été rendus publics par le Réseau national des associations de Personnes vivant avec le VIH/SIDA, hier lundi à Louga.



Mardi 15 Avril 2014 - 14:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter