VIH/Sida - Répartition de la prévalence au Sénégal

L’analyse de la situation épidémiologique et la triangulation des différentes données, montre que le profil de l’épidémie de VIH au Sénégal est de type concentré, avec une prévalence basse dans la population générale(0,7% : EDS 4, 2005 et EDS-MICS, 2010-2011, 0,5% en 2012 selon les données de l’ONUSIDA) et élevée dans les populations clés les plus exposées au risque du VIH.



VIH/Sida - Répartition de la prévalence au Sénégal
Au Sénégal, les premiers cas de sida sont apparus en 1986. La prévalence dans la population générale est restée basse et stable grâce à des efforts soutenus combinés de prévention, de traitement et de soutien, indique le Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS).

Disparités géographiques de l’épidémie du VIH/sida

Les dernières enquêtes de santé (EDS) font apparaitre d’importantes disparités dans la distribution de l’épidémie selon les régions. En effet, il ressort de l’EDS-MICS, 2010-2011 que les régions les plus touchées sont les régions du Sud et du Sud Est : Kolda (2,4%), Kédougou (1,7%), Tambacounda (1,4%), Sédhiou (1,1%), Kaolack (1,1%), Ziguinchor (1%).
Les régions du Sud et du Sud Est sont caractérisées par des taux de prévalence élevés par rapport au reste du pays.

La dynamique des nouvelles infections, montre une tendance a la baisse du VIH au Sénégal (voir graphique).


 

Distribution des nouvelles infections selon la population clé
 

Nouvelles infections (MoT 2013)

Pourcentage

Transfusion sanguine

0,0%

Injection médicale

0,22%

Pas de risque

0,0%

Couples hétérosexuels stables

69,42%

Partenaires des personnes qui ont des rapports occasionnels

8,22%

Personnes ayant des rapports occasionnels

13,72%

Partenaires féminins des HSH

0,95%

HSH

04,64%

Partenaires des clients des PS

0,14%

Clients des PS

1,17%

PS

0,29%

Partenaires des CDI

0,07%

CDI

1,17%

Total

100%



Lundi 13 Juillet 2015 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter