Valence - FC Barcelone : les notes du match

Valence a réussi à arracher un match nul inespéré ce soir face au FC Barcelone (1-1). Santi Mina a permis aux Chés de prendre un point avec un but en toute fin de match.



Neymar a montré un visage saignant sur la pelouse de Mestalla
Neymar a montré un visage saignant sur la pelouse de Mestalla

Les deux équipes ont affiché des ambitions résolument offensives dès le coup de sifflet initial. C’est le Barça qui s’est procuré la première occasion de la rencontre, avec un bon centre de Neymar pour Messi seul dans la surface, mais l’Argentin n’a pas réussi à cadrer sa reprise (4e). Dans la foulée, le Brésilien était à l’origine d’une nouvelle situation dangereuse. Parti en contre-attaque, il n’a pas pu cadrer sa frappe et le ballon est allé trouver un nouveau propriétaire dans les tribunes de Mestalla. A l’aise balle au pied, les Chés s’approchaient dangereusement des cages défendues par Claudio Bravo, sans pour autant se créer de réelles occasions. C’est encore et encore le Barça qui avait les meilleures opportunités.

Neymar a enrhumé tout le côté droit de la défense ché avant d’adresser une passe en retrait à Messi, mais l’Argentin n’a pas pu battre Jaume à bout portant (25e). Nouvelle occasion catalane, encore avec Neymar à la baguette, qui s’est soldée par une reprise de volée de Luis Suarez trop dévissée (33e). L’Uruguayen a failli donner le but au Brésilien dans la minute suivante, avec un centre juste devant les cages que le n°11 n’a pas pu reprendre. Aderllan Santos a dévié une "passe de la mort" de Jordi Alba pour Luis Suarez alors qu’on s’apprêtait à fêter le premier but catalan (39e). C’était inévitable, le Barça a terminé par ouvrir le score, plus tard que prévu ceci dit. Bien lancé en profondeur, le n°9 catalan est venu se présenter seul face à Jaume, qu’il a crucifié malgré un angle assez réduit (58e). On notera qu’il avait bien éliminé Abdennour dans la course épaule-contre-épaule des deux hommes. Neymar, phénoménal ce soir, a entamé un nouveau rush dans la défense des Blanquinegres, éliminant 4 à 5 défenseurs, mais sa frappe a frôlé le poteau gauche de Jaume.

Dans l’incapacité de réagir, les Chés ont du attendre l’entrée de Bakkali pour venir inquiéter Claudio Bravo, avec une frappe de De Paul bien captée par le Chilien (78e). Ensuite, c’était au tour du petit ailier belge de tenter sa chance, sans succès vu que sa frappe n’a pas trouvé les cages de Bravo. Les efforts des Valencians ont fini par payer. Alcacer a contrôlé un ballon dans la surface, qu’il a parfaitement mis en retrait pour Santi Mina. Le jeune attaquant, ancien du Celta, a parfaitement conclu pour signer l’égalisation des locaux (85e). Gary Neville, en tribunes ce soir, aura vu de belles choses et pourra aller se coucher en étant rassuré du niveau de sa nouvelle équipe. Les Chés sont 7e, pendant que le Barça reste premier mais n’a plus que 2 points d’avance sur l’Atlético, et 4 sur le Real Madrid.

L’homme du match :
Neymar (7,5) : un nouveau récital technique pour le Brésilien ! Parfois maladroit dans le dernier geste (6e), il a surtout gratifié le public de contrôles parfaits, de dribbles dévastateurs et de passes magnifiques. C’est d’ailleurs à la fin d’un nouveau raid solitaire qu’il expédie le ballon juste à côté du but de Valence (74e). Au regard de ce match nul, c’est finalement l’efficacité qui a manqué à sa palette.

Valence :

- Jaume Domenech (5,5) : match sobre et correct du portier de Valence. Peu sollicité puisque beaucoup des occasions du Barça n’ont pas été cadrées, il a répondu présent quand il a du s’employer. Légèrement coupable sur le but de Suarez ceci-dit, puisqu’il aurait pu mieux couvrir son premier poteau. Il s’est bien rattrapé en sortant un coup-franc de Messi en pleine lucarne en fin de match.

- Gayà (5,5) : moins en vue offensivement que d’habitude, il a bien tenu la baraque derrière. Il n’a pas été ridicule face à un Dani Alves en feu dernièrement, loin de là. Match satisfaisant pour celui qu’on présente comme l’une des plus grosses pépites du club, qui était dans le dur ces dernières semaines.

- Abdennour (6) : excellent dans les duels et à la relance, il a cependant perdu son duel face à Luis Suarez lors du premier but catalan. On lui pardonnera cette erreur, puisqu’il a globalement livré une très bonne prestation, en étant notamment impérial dans le jeu aérien.

- Aderllan Santos (6,5) : le Brésilien, qui remplaçait Mustafi ce soir, monte en puissance. Après des débuts très critiqués en Liga, l’ancien de Braga a encore réalisé un match correct, malgré quelques erreurs, inévitables quand on a des joueurs d’un tel talent en face de soi.

- Vezo (4) : défenseur central de métier, il était aligné sur le côté droit aujourd’hui. Une soirée qu’il voudra vite oublier, puisque Neymar lui en a fait voir de toutes les couleurs. Complètement dépassé face au Brésilien, il était clairement le maillon faible de la défense Ché ce soir, même s’il a limité les dégâts en seconde période.

- Dani Parejo (5) : cantonné à un rôle bien plus défensif que d’habitude, il a moins pesé sur le jeu valencian qu’à l’accoutumée. Quelques transmissions intéressantes ceci-dit, et un travail de sape auquel il n’était pas habitué qui était finalement plutôt réussi.

- Danilo Barbosa (6) : la bonne surprise de la soirée côté valencian probablement. Il a beaucoup tenté, perdu peu de ballons et effectué un bon travail défensif en première période. Il s’est un peu éteint au fur et à mesure que les Catalans mettaient le pied sur le ballon, mais a toujours été présent sur les phases défensives.

- Enzo Pérez (6) : libéré des tâches (trop ?) défensives imposées par Nuno, l’Argentin s’est libéré. Sans avoir été flamboyant pour autant, on l’a vu prendre le jeu à son compte à plusieurs reprises, tentant plusieurs percées et distillant des bons ballons pour les joueurs offensifs de son équipe. Remplacé par Bakkali (72e), qui a bien dynamité le secteur offensif valencian.

- Rodrigo De Paul (5,5)  : retour dans le XI plutôt réussi pour De Paul. Très entreprenant devant, il a peut-être manqué de régularité et a peu à peu disparu en deuxième période, nous offrant tout de même quelques beaux gestes techniques. Il a laissé sa place à Piatti(82e). L’Argentin n’a pas réellement eu d’occasions pour briller.

- Santi Mina (7) : encore aligné sur un côté l’ancien du Celta n’a eu que trop peu d’occasions ce soir, mais il a mis au fond celle qu’il fallait absolument mettre. Son premier but en championnat avec Valence, et pas des moindres ! Remplacé par Tropi (87e), qui n’a pas eu le temps de se montrer.

- Alcacer (6,5) : remuant devant, il n’a pas eu énormément d’opportunités dans la surface en première période, mais il a souvent décroché pour participer au jeu. Passeur sur le but de Mina après un excellent travail de conservation dans la surface catalane. Une performance très encourageante en somme, sa meilleure de la saison probablement.

FC Barcelone :

-  Bravo (5,5) : rarement sollicité, hormis sur un tir de De Paul bien capté à la 78e minute, il est battu sur une frappe imparable de Santi Mina (86e). Un match finalement compliqué pour le Chilien, qui n’a pratiquement rien eu à faire d’autre que récupérer le ballon au fond de ses filets.

-  Alves (6,5) : encore placé haut sur le terrain, le Brésilien s’est même invité dans la surface de réparation à plusieurs reprises. Intéressant dans le dépassement de fonction, il a également défendu de façon courageuse avec certaines prises de risque. Il réalise un match correct à défaut d’être décisif ou individuellement brillant. Il aurait pu mieux gérer une occasion à la 80e minute.

-  Pique (6,5) : auteur d’un match plein de sérénité face aux rares attaques adverses, il est pris dans le dos en toute fin de match et se trouve impuissant face à l’égalisation de Mina. Une seule erreur payée cash après un match tout à fait correct.

-  Mascherano (5) : avec des ballons perdus, des dégagements approximatifs et des fautes techniques, l’Argentin n’a pas réalisé sa meilleure prestation de la saison. Il a notamment été averti à la 15e minute pour excès d’agressivité. A la différence de son compère de défense centrale, il n’a pas affiché le calme et la sérénité attendus.

-  Alba (6) : parfois utilisé comme ailier, l’ancien Valencien a encore montré ses aptitudes dans le domaine offensif. Il est notamment tout proche de délivrer une passe décisive à la 39e minute. Parfois mis en difficultés défensivement, il a globalement tenu son rang. Match correct malgré le but encaissé en fin de match.

-  Rakitic (6,5) : toujours très sobre, l’ancien Sévillan ne cherche pas l’exploit individuel. Il prône la simplicité et c’est encore ce qu’il a affiché ce soir. Plusieurs ballons récupérés, des passes très propres vers l’avant et beaucoup d’efficacité. S’il n’a pas apporté d’action décisive, il est à créditer d’un match très sérieux

-  Busquets (6,5) : ce n’est pas spectaculaire, ce n’est pas immédiatement décisif mais c’est tellement facile ! Le milieu barcelonais aimante les ballons et distribue le jeu avec une facilité déconcertante. Sans sortir du lot par rapport à certains joueurs, il a fait le travail avec classe, une fois de plus.

-  Iniesta (6,5) : des qualités hors-norme. L’international espagnol a encore distillé des ballons dont lui seul a le secret. Toujours apte à transmettre le ballon dans les intervalles, il est encore à créditer d’un match satisfaisant. Mais à l’image de certains coéquipiers, il lui manquait un petit quelque chose pour se montrer décisif au moment de tuer le match.

-  Messi (6,5) : après une première mi-temps plutôt discrète, marquée par une frappe trop molle du pied droit, La Pulga a mis le turbo à la sortie des vestiaires. L’Argentin réalise plusieurs passes de grande classe dont une décisive pour Luis Suarez (59e). Il se procure également une occasion dans les arrêts de jeu. Mais une fois le match terminé il il faut bien reconnaître : ce n’était pas un grand Messi ce soir.

-  Luis Suarez (7) : après un début de match plutôt timide, l’ancien joueur de Liverpool est peu à peu rentré dans sa rencontre. Il loupe de peu la passe décisive pour Neymar à la 35e minute. Quelques prises de bec plus tard, notamment avec Abdennour, l’Uruguayen fait la différence peu avant l’heure de jeu sur une passe de Messi (59e). Un très bon match au final.

Source : Rfi.fr



Dimanche 6 Décembre 2015 - 06:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter