Vaste coup de filet antiterroriste au Burundi

Après les attentats de Kampala, en Ouganda en 2010, et l’attaque menée dans un centre commercial de Nairobi au Kenya en septembre 2013, le Burundi est à son tour sous la menace d’une action terroriste. Le pays a en effet déployé des troupes au sein de l’Amisom, en Somalie, comme les deux autres pays d’Afrique de l’Est touchés par des attaques revendiquées par les shebabs. Les autorités burundaises ont donc multiplié les mesures de sécurité : patrouilles de police et de l’armée, contrôles renforcés aux frontières, mais surtout perquisitions de quartiers entiers comme c’était le cas à Bujumbura ces derniers jours.



La carte du Burundi. (Carte : I.Artus/RFI)
La carte du Burundi. (Carte : I.Artus/RFI)
La « pêche » aurait été bonne dans les quartiers visés par les forces de l’ordre burundaises, selon des sources concordantes. Dans le quartier asiatique de la capitale, la police et l’armée ont mené une opération de grande envergure. Six suspects ont été placés en garde à vue selon le porte-parole adjoint de la police du Burundi, le lieutenant Pierre Nkurunkiye qui précise que « des enquêtes sont en cours pour en savoir plus sur ces gens ».
 
Autre quartier concerné, celui de Buyenzi, toujours à Bujumbura, peuplé essentiellement de musulmans comme le quartier asiatique. Là, il s’agissait plutôt d’une opération coup-de-poing dirigée contre un groupe de cinq personnes, quatre Pakistanais et un Nigérian, entrés discrètement au Burundi le 23 septembre, explique le porte-parole adjoint de la police burundaise. Ils ont été cueillis dans un hôtel de ce quartier.
 
→ (RE)LIRE : Le Burundi, menacé par les shebabs somaliens, renforce sa sécurité

 
Des sources policières assurent que leurs filets semblent avoir ramené cette fois du gros poisson et leurs identités seraient en train d’être vérifiées dans les bases de données, notamment américaines.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Mardi 8 Octobre 2013 - 12:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter