Veille du 4 Avril : Macky Sall se glorifie de «sa » victoire lors du référendum.

Ce 3 avril 2016 voit, pour la quatrième fois, le président de la République, Macky Sall, se sacrifier au traditionnel discours à la Nation. Mais l’exercice de cette année, s’est déroulé dans un contexte particulier car survenant quelques semaines après la victoire du Oui au référendum du 20 mars dernier.



Veille du 4 Avril : Macky Sall se glorifie de «sa » victoire lors du référendum.
Le chef de l’Etat a profité de l’occasion de son discours à la Nation pour revenir sur les motifs du référendum du 20 mars dernier et les conséquences qui vont découler du choix du peuple qui  avait décidé d’adopter les réformes avec plus de 62% des voix.

«La réforme constitutionnelle que j’avais proposée afin de consolider l’Etat de droit, approfondir nos acquis démocratiques, moderniser notre système politique et renforcer les droits des citoyens sur leurs ressources et leur patrimoine foncier. Si j’ai soumis la réforme par voie référendaire, privilège des sociétés démocratiques, c’est parce que le référendum c’est l’expression la plus achevée du libre choix des citoyens ; c’est la parole du peuple faite loi », a-t-il déclaré

Continuant sur sa lancée, le chef de l’Etat explique la signification du choix du peuple : «L’adoption de cette réforme historique, marque une adhésion sans appel à la volonté de modernisation de nos institutions. En disant Oui à la réforme, le peuple souverain a décidé de renforcer l’équilibre des pouvoirs et d’élargir les compétences du juge constitutionnel. En disant Oui à la réforme, le peuple souverain a décidé de rationaliser le système des partis politiques. En disant Oui à la réforme, le peuple souverain a décidé d’élargir la représentation parlementaire à sa diaspora. En disant Oui à la réforme le peuple souverain a décidé de protéger sa constitution et de rendre irréversible la forme républicaine de l’Etat, le mode de scrutin à deux tours, la durée et la limitation des mandats présidentielles».

Et le Président Sall de conclure : «Voilà mes chers compatriotes et vous l’avez si bien compris quelles étaient les enjeux du référendum».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 3 Avril 2016 - 21:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter