Venus couvrir la manifestation du PDS à Gounass, les journalistes insultés et chassés



Venus couvrir la manifestation du PDS à Gounass, les journalistes insultés et chassés


« Il faut mettre un termes à cela. Nous savons qu’il y a une certaine presse qui est avec Macky Sall. C’est l’Obs et la Tfm, il faut les boycotter », a lancé un jeune responsable d’une moindre envergure. C’était dans le cadre de la couverture de l’activité du Parti démocratique sénégalais tenue à Gounass. Oumar Sarr, Woré Sarr, Farba Senghor et Doudou Wade étaient bien visibles au moment où le jeune prenaient la parole. Au lieu de l'interrompre, ce sont des applaudissements nourris à son endroit.

Ces temps-ci,  il est devenu impossible de cohabiter avec le Pds et ses militants. Les journalistes de la banlieue ont failli être lynchés par des militants du Pds, qui ne cessaient de les insulter. « Foutez le camp, personne n’a besoin de vous. Allez-vous faire f… », tonnaient d’aucuns. Pour d’autres, il n’est même pas nécessaire de laisser les journalistes de la Tfm ou du Groupe futurs médias  couvrir l’événement. Malgré l’intervention de quelques personnes dont des dames qui demandaient à ce que les jeunes gardent leur sérénité, en vain, les insultes devenaient de plus en plus effreinées. Les pisse-copies ont décidé de ranger, par la suite leurs calepins et stylos avant de rentrer, chacun de son côté.
 


Après leur acharnement contre la presse lors de leur dernier comité directeur dans leur permanence à la VDN, le recours une fois de plus injustifié à la violence de la part des libéraux, ne pourrait-il pas conduire à un boycott forcé de la presse? La question mérite réflexion.


Abdoul K. Diop (Correspondant dans la banlieue)

Samedi 20 Avril 2013 - 14:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter