Vers la finalisation d’un accord entre Mary Teuw Niane et étudiants ? Ils se retrouvent ce vendredi





C’est la troisième rencontre entre étudiants et la tutelle depuis le 03 janvier dernier. Pour l’heure, c’est ce constat qui est de mise : « Les étudiants n’ont pas reculé encore moins le gouvernement » sur les fameuses réformes universitaires selon le ministre de l’Enseignement supérieur qui espère toutefois ''finaliser'' un accord aujourd’hui.
 
En effet, au sortir d’une réunion de plus de 12 tours d’horloge avec la Coordination Nationale des Etudiants du Sénégal (CNES), le rectorat de l’université Cheikh Anta  Diop de Dakar (UCAD) et la Fédération Nationale des Parents d’Elèves du Sénégal ce mercredi, la tutelle assure.  « Nous avons travaillé ensemble pour trouver des points communs qui à la fois prennent en compte les propositions des étudiants et les chiffres auxquels l’Etat est arrivé à faire des calculs précis qui tiennent compte des besoins de financement de notre enseignement supérieur ».
 
Mary Teuw Niane abordant les points relatifs à la police universitaire, la bourse, les droits d’inscription et le cas de l’étudiant blessé, Ibrahima Diouf a indiqué que les étudiants n’ont pas reculé encore moins le gouvernement. « Seulement, il y a de grands espoirs pour que nous puissions finaliser vendredi. Nous avons convergé et sommes arrivés à des propositions qui renforcent les étudiants dans certaines de leurs préoccupations liées à leurs conditions et en même temps sur des propositions qui renforcent l’Etat dans sa mission d'assurer la qualité et le développement des compétences dans la formation » dit le ministre qui ne manque pas toutefois de  réaffirmer la volonté de l’Etat de prendre en compte les besoins de financement de l’Enseignement supérieur.
 
Le gouvernement et les étudiants sont en désaccord sur le relèvement des frais d’inscription et les critères d’attribution des bourses : Deux recommandations phares issues des concertations sur l’avenir de l’enseignement supérieur. Pour les frais d’inscriptions, ces coûts s’établissent ainsi : 25000 F CFA pour la 1ère année, 30.000 F CFA pour la 2ème année, 35.000 F CFA en licence, 50.000 F CFA pour le Master 1, 60.000 F CFA pour le Master 2 et 75.000 F CFA pour le Doctorat. Ce qui n’agrée point les étudiants qui le font savoir depuis lors.



Vendredi 10 Janvier 2014 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter