Vers une charte franco-saoudienne pour améliorer les conditions du hadj

Avant de se rendre à Beyrouth, ce mardi, la ministre chargée des Français à l'étranger, Hélène Conway-Mouret, a effectué une étape de deux jours en Arabie Saoudite où elle a rencontré les vice-ministres des Affaires étrangères, de l'Intérieur et le directeur général du Hadj. Elle a également évoqué la situation des pèlerins français qui se rendent chaque année à La Mecque et sont victimes d'agences peu scrupuleuses. Une charte de qualité, coécrite entre Français et Saoudiens, doit entrer en vigueur en 2014.



Des pèlerins à La Mecque, en 2010. Reuters / Hassan Ali
Des pèlerins à La Mecque, en 2010. Reuters / Hassan Ali
Dans quinze jours, 5 millions de pèlerins venus du monde entier convergeront vers la Mecque pour participer au hadj, le grand pèlerinage. Parmi eux, 30 000 Français. Des pèlerins souvent abusés par des agences peu scrupuleuses.
 
Tarifs prohibitifs, conditions précaires sur place, logements insalubres... Le Hadj est trop souvent vécu par ces croyants comme un véritable cauchemar. C’est pour toutes ces raisons que le directeur général du hadj et la ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, en visite à Djeddah et à Riyad, vont établir une charte de qualité. Sachant que les Saoudiens reconnaissent que la France est un pays laïc et qui n'a pas pour vocation d'organiser les pèlerinages.
 
Des services consulaires « débordés »

 
«Nous avons décidé de mettre en place - et nous allons bientôt la signer - une charte de qualité qui sera signée par les agences de voyages en France qui sont chargées de ce pèlerinage», expose Hélène Conway-Mouret. Une charte qui «permettra par le biais de contrats, et de règles bien définies, que ces services seront à la hauteur de ces contrats». Pour la ministre déléguée aux Français de l’étranger «on évitera ainsi un grand nombre de problèmes». 
 
A (re)lire: L'Arabie saoudite annonce une réduction du nombre de fidèles autorisés à effectuer le Hadj
En effet, la ministre explique que, chaque année, les deux agents consulaires qui sont en poste à la cellule consulaire sont «débordés», confrontés notamment à des problèmes sanitaires. «Nous voulons éviter cela et faire en sorte que le pèlerinage se passe le mieux possible», espère la ministre française.
 
Cette charte de qualité doit être signée prochainement par Manuel Valls, ministre français de l’Intérieur, qui est aussi le ministre des Cultes. Son application est prévue en 2014.
A télécharger: La brochure du ministère français des Affaires étrangères : « Informations à destination des pèlerins se rendant a La Mecque »

Dépéche

Mardi 1 Octobre 2013 - 14:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter