Vers une introspection sur la filière arachidière: Abdoulaye Seck craint le pire



Vers une introspection sur la filière arachidière: Abdoulaye Seck craint le pire

Cette année, n’eût été l’intervention de l’Etat pour ajuster les 50.000 tonnes de graines écrémées mais aussi le règlement des semences au niveau des opérateurs, il n’y aurait même pas eu de campagne arachidière. La filière gangrénée par une véritable crise, le ministre de l’Agriculture se lève. Abdoulaye Seck invite à une introspection tous les acteurs du secteur. Et ce, en mars prochain. Le conseiller technique n°1 au ministère de l’Agriculture et président du comité de suivi de la campagne agricole, Youssou Diallo qui en parle, liste les tares de la filière arachidière.


« Il faut reconnaître que cette année, nous vivons une campagne assez exceptionnelle parce que c’est une campagne qui a démarré un peu tôt depuis le 9 décembre mais on a été confronté à deux (2) difficultés par rapport au prix de 200 F CFA, le kilogramme fixé par le comité national interprofessionnel de l’arachide à savoir le CNIA. Un prix que les huiliers n’ont pas accepté dans un premier temps.  Et dans un deuxième temps, nous avons vécu certaines difficultés au niveau de la SUNEOR en termes d’exploitation et de bilan parce que la SUNEOR devait 2 milliards presque 800 millions de F CFA aux opérateurs privés stockeurs et ensuite la SUNEOR avait des difficultés par rapport à son bilan notamment les pertes cumulées subies au cours de cette campagne » annonce d’emblée le conseiller technique qui poursuit.


« Ces deux (2) aspects ont impacté négativement sur le déroulement de la campagne. C’est la raison pour laquelle l’Etat du Sénégal a d’emblée débloqué 11 milliards pour acheter des semences écrémées pour une quantité de 50.000 tonnes mais aussi l’Etat a aidé à éponger les dettes des opérateurs au niveau des semences.  On a noté malgré toutes les difficultés avec le dialogue avec l’Etat, on a abouti à un accord qui a permis aux huiliers de s’engager pour acheter le kilogramme d’arachide à 200 F CFA.  Ce qui a permis d’une part d’arrêter le phénomène de la spéculation mais d’autre part aux producteurs d’aller vers les points de production pour vendre les productions.  Ce qui s’est passé,  du fait de la dette que la SUNEOR devait aux opérateurs, ces derniers étaient bloqués dans leurs opérations. Mais depuis qu’avec l’appui du président de la République, la SUNEOR a pu régler ce problème, les dettes des opérateurs vont être payées dans le courant de la semaine qui vient. Cela veut dire que la campagne va s’accélérer et on a noté cela au niveau des grands centres de réception de la SUNEOR et autres ».


Et Youssou Diallo d’assèner : « n’eut été l’intervention de l’Etat pour ajuster les 50.000 tonnes de graines écrémées mais aussi le règlement des semences au niveau des opérateurs, il n’y aurait même pas de campagne agricole. L’Etat n’achète pas, ne vend, ne fixe pas les prix mais est là pour veiller au bon déroulement de la campagne agricole. Mais il y a ceci d’extraordinaire au Sénégal : Chaque fois que la campagne de commercialisation de l’arachide ne marche pas, on incrimine l’Etat » avant de faire part de ce terrible constat.


« Il y a une véritable crise au niveau de la filière arachidière qu’il va falloir examiner en amont comme en aval. D’abord du point de vue des semences, des points de collectes à fixer avec  le système de financement, la chute des cours de l’arachide sur le marché mondial, les problèmes de la SUNEOR qui est au cœur du secteur ».
Fort de fait et conscient que gouverner, c’est prévoir, Abdoulaye Seck compte organiser « avant la fin du mois de mars, un atelier d’introspection avec l’ensemble des acteurs sur l’ensemble de la filière. Ce,  « pour voir aujourd’hui les voies et moyens à adopter pour que l’année prochaine pareille situation ne se répète pas ». Selon le conseiller technique n°1 du ministère de l’Agriculture, sur les ondes de la Rfm,« si des mesures urgentes et drastiques ne sont pas prises, une situation plus grave va se reproduire en 2015 ». 


Jeudi 6 Février 2014 - 15:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter