Vers une semaine décisive dans l’affaire Aïda Ndiongue : Abdoul Aziz Diop et Marème Bousso auditionnés lundi

Le juge du deuxième cabinet Samba Sall appuie sur l’accélérateur. Et ce pas plus tard que la semaine prochaine dans le cadre du dossier de la responsable libérale et ancienne sénatrice, Aïda Ndiongue et Cie dans les liens de la détention depuis le 17 décembre dernier. Abdoul Aziz Diop et Marème Bousso seront entendus lundi. Médoune Ndiaye et Madou Sarr programmés, Aïda Ndiongue pour sa part, passera dans la deuxième semaine du mois de juin.



Tout comme le dossier Karim Wade dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis dont le procès est prévu pour le mois de juin, la machine judiciaire s’emballe dans le dossier Aïda Ndiongue à qui la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) a refusé de décerner un mandat de dépôt ce malgré le réquisitoire du procureur spécial, Alioune Ndao mais qui sera auditionné au fonds. Ce, dans la deuxième semaine du mois de juin par le magistrat instructeur, Samba Sall.


Le juge du deuxième cabinet qui a déjà établi son calendrier particulièrement chargé dans les prochains jours. En début de semaine prochaine, placé sous mandat de dépôt en même temps que sa camarade du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Abdoul Aziz Diop non ancien Directeur de cabinet d’Oumar Sarr alors ministre de l’Urbanisme sous Wade et Marème Bousso, ancien Agent Comptable Particulier (ACP), son prédécesseur au poste, Médoune Ndiaye et Madou Sall, ancien secrétaire général du même ministère seront soumis, livre le journal « l’as » aux feux des questions du magistrat. Ce, en compagnie d’une quinzaine de témoins qui seront aussi entendus.


Samedi 10 Mai 2014 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter