Victoire de BBY à Guédiawaye : Aliou Sall s’en prend à Malick Gackou

Après la victoire de la coalition présidentielle à Guédiawaye, l’édile de cette ville et non moins coordonnateur de Benno Bokk Yakaar a fait face à la presse ce mardi, pour se glorifier de leurs résultats avec un écart assez net sur leur dauphin, Manko Taxawu Senegaal. Mais, Aliou Sall est loin d’être rassasié par cette victoire qui, selon lui, pouvait être plus conséquente sans le mode de campagne adopté par El Hadj Malick Gackou, coordonnateur du camp adverse.



Victoire de BBY à Guédiawaye : Aliou Sall s’en prend à Malick Gackou

Ici à Guédiawaye, nous avons engrangé 35 097 voix, notre suivant immédiat qui est la coalition Mankoo Taxawu Senegaal a eu 19 840 voix, soit plus de 15 000 voix de différence s’est extasié  Aliou Sall lors de la conférence de presse organisée suite aux publications des résultats de ce département.
 

Se réjouissant de cette victoire face à El Hadj Malick Gackou, le maire de Guédiawaye, coordonnateur de Benno Bokk Yakaar dans cette localité indique : «les résultats que nous avons obtenus sont le reflet des stratégies novatrices et réalistes que nous avons mises en branle. Des comités électoraux que nous avons mis en place dans plus de 50 zones. En lieu et place des caravanes couteuses et sources de désagréments sur la voie publique, nous avons privilégié le contact direct avec les populations et on n’a pas attendu la campagne électorale pour le faire».
 

Mais  ces chiffres sont loin de ravir le frère du chef de l’Etat car, a-t-il martelé, la tête de liste départementale de Mankoo Taxawu Senegaal a terni sa victoire avec une campagne, "loin d’être saine".
 

 «Nos performances ont été altérées par une campagne de dénigrement menée par Malick Gackou. Par le dénigrement, la manipulation et la fabrication, il est parvenu à son objectif machiavélique et funeste de dire des choses qui ne reflètent pas la vérité. Le fair-play devrait l’amener à nous féliciter au lieu de remettre en cause la démocratie par des accusations fausses».
 

Ayant dans sa ligne de mire la Présidentielle de 2019, Aliou Sall a fait savoir que le travail était loin d’être terminé, même s’il affirme être confiant au vu des réalisations du chef de l’Etat à travers tout le pays.


Ousmane Demba Kane

Mercredi 2 Août 2017 - 13:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter