Victoire du Oui : Quelles répercussions sur le Ps ?



Alors que les premières tendances donnent la victoire du Oui, les ténors du Parti socialiste qui étaient dans des camps opposés lors de ce référendum doivent penser à la suite des évènements. En effet, le saccage survenu au siège du parti de Léopold Sédar Senghor et dont Bamba Fall avait été désigné par certains comme étant leur instigateur, avait suscité la colère de Tanor Dieng et de ces partisans. Ces derniers avaient promis de prendre des décisions, dans les plus brefs délais. Maintenant que Ousmane Tanor Dieng et son camp sont sortis vainqueurs de cette consultation au détriment du maire de Dakar, les socialistes retiennent leur souffle.

En effet, pour ne pas paraitre faible, le Secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng, doit prendre des sanctions contre ceux qui seront désignés par l’enquête comme les responsables de l’attaque contre leur siège. Et c’est dans cette logique que, des membres éminents de ce parti ont déjà «choisi» la sanction appropriée qui serait l’exclusion de l’édile de la Médina, Bamba Fall, et ses collègues de Podor, Aïssata Tall Sall et Khalifa Ababacar Sall le maire incontesté, du moins jusqu’à hier, de Dakar.
Mais Ousmane Tanor, qui sans nulle doute a un peu redoré son blason avec un semblant de légitimité retrouvée, ne peut pas prendre le risque d’affronter frontalement Khalifa Sall, au risque de le faire paraitre comme une victime. Car, sachant par expérience que le Sénégalais «adore » les victimes, se rageant la plupart du temps de leur côté.

Que dire des répercussions sur l’édile de Dakar. Car, ce dernier, même s’il a déclaré hier qu’«une victoire du Oui n’aurait aucune répercussion» sur lui. Mais, Khalifa Ababacar Sall s’était engagé personnellement dans la bataille pour le Non. Etant donné qu’il a été battu dans son Bureau de vote, son Centre et sa Ville, sa posture de «l’Homme providentiel »  du Ps s’en sort écornée.

Tout ceci conduit les observateurs à affirmer que le referendum de ce 20 mars aura forcément une répercussion sur la marche de la plus vielle formation politique du Sénégal.  

Ousmane Demba Kane

Lundi 21 Mars 2016 - 09:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter