(Vidéo) Haïti-Réseaux sociaux : Un moyen de communication pas comme les autres



L’importance des réseaux sociaux n’est plus à démontrer. Un réseau est dit social car il permet de communiquer avec d’autres membres inscrits (facebook, twitter…). De plus en plus ces sites internet qui permettent à l’internaute de s’inscrire et de créer une identité virtuelle (profil) sont utilisés à divers fins.
Ainsi depuis le début du séisme en Haïti, les réseaux sociaux ont été les seuls moyens de communiquer. Ils se sont mis en place pour retrouver des disparus. Par exemple Google, a crée Google Crisis Response qui permet de donner des informations sur un disparu ou rechercher quelqu’un. Twitter et facebook ont suivit le mouvement en créant leur propre page de recherche (Haitian Earthquake Registry et EARTHQUAKE HAITI). La Croix rouge a crée un page de même type que Google appelée Family Links et Le New York Time a crée un blog permettant de connaitre les noms des disparus qui ont été retrouvé.
Mais les réseaux sociaux ne servent pas qu’à cela. En effet, ils sont aussi le principal moyen utilisé pour récolter de l’argent pour Haïti et sont même utilisés par les haïtiens eux même afin de témoigner sur ce qu’ils vivent. Une dizaine de groupes de soutien sont crée sur facebook, des sites de Poker en ligne très connus ont décidés de verser une partie de l’argent gagné par les joueurs à Haïti et les messages d’encouragements sont de plus en plus nombreux sur twitter.
Ces réseaux sociaux sont aussi utilisés par les stars qui veulent venir en aide les victimes Haïtiens. Elles postent des messages de soutiens ou demandent a leurs fans de faire un don (Ashton Kutcher, Demi Moore Ben Stiller…), informent de leur projets vis-à-vis de Haïti (ex : Angelina Jolie et Brad Pitt décident de donner 1milion d’euros a Médecins sans frontières). Quand a Wiclef Jean, il poste sur twitter des demandes de fond pour sa société Yele Haïti.

Lucie De Meester (Stagiaire)

Mercredi 20 Janvier 2010 - 14:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter