Video : L'équipe de cricket du Sri Lanka attaquée au Pakistan

Six membres de l'équipe de cricket du Sri Lanka et un entraîneur britannique ont été blessés lorsqu'une dizaine d'hommes armés ont attaqué leur car dans les rues de Lahore, capitale de la province du Pendjab, dans l'est du Pakistan.



Le chef de la police locale, Habib-ur-Rehman, a précisé que cinq policiers avaient été tués dans l'attaque, lancée alors que le car ralentissait en arrivant à proximité du stade Kadhafi de la ville.

Une vaste opération a été lancée pour neutraliser les agresseurs, selon lui "des hommes apparemment bien entraînés", qui se sont réfugiés dans un centre commercial et sont cernés par les forces de l'ordre.

Les assaillants, armés de fusils d'assaut AK-47 et de grenades, ont tiré sur le car qui conduisait l'équipe au stade pour un second test-match entre le Pakistan et le Sri Lanka, finalement annulé.

Un témoin a rapporté que la fusillade avait été très nourrie et a fait état d'au moins deux explosions.

La télévision a montré des images d'hommes armés de fusils et portant des sacs à dos, courant dans les rues et tirant sur des véhicules.

"COMME À BOMBAY"

"Je les ai vus de la fenêtre de mon bureau. Ils ont d'abord tiré sur l'escorte. Quand les policiers se sont dispersés, ils ont commencé à tirer sur le car de l'équipe sri-lankaise", a raconté à Reuters un témoin, Mohammad Luqman.

Le chauffeur du car a précisé que les agresseurs avaient lancé sous le véhicule une grenade qui n'a pas explosé.

Le ministre sri-lankais des Sports a déclaré que deux des blessés avaient dû être hospitalisés. Il s'agit des joueurs Thilan Samaraweera, touché à la cuisse et le plus gravement atteint, et Tharanga Paranavithana.

Paul Farbrace, adjoint britannique de l'entraîneur de l'équipe, figure parmi les blessés.

L'équipe devrait regagner le Sri Lanka le plus tôt possible, a déclaré à Colombo le ministre des Affaires étrangères, Palitha Kohona.

"Cette attaque porte la marque des terroristes qui ont frappé Bombay" en novembre dernier, a estimé le gouverneur du Pendjab, Salman Taseer.

L'Inde a accusé un groupe islamiste originaire du Pendjab pakistanais, le Lashkar-e-Taiba, d'avoir mené les attaques de Bombay qui ont fait 179 morts.

La tournée de l'équipe sri-lankaise au Pakistan faisait suite à l'annulation par l'Inde d'une tournée similaire à la suite des attentats de Bombay.

Le cricket est de loin le sport le plus populaire du sous-continent indien.

En 2002, une bombe avait explosé à Karachi alors que l'équipe néo-zélandaise était en tournée. Treize personnes avaient été tuées, dont onze ingénieurs et experts navals français.

Source : Reuters et France 24

Reuters et France 24

Mardi 3 Mars 2009 - 08:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter