Villes créatives de l’UNESCO : Dakar obtient une place dans la catégorie des arts numériques



Villes créatives de l’UNESCO : Dakar obtient une place dans la catégorie des arts numériques
L’UNESCO  vient de désigner 28 villes, réparties dans 19 pays, comme des membres du Réseau des villes créatives. Ces nouvelles désignations portent à 69 le nombre de membres du Réseau des villes créatives de l’UNESCO. Dakar, la capitale Sénégalaise est l’une  des trois villes africaines de cette liste.  Elle figure parmi les nouvelles désignations de la catégorie des arts numériques à côté de villes comme Gwangju en République de Corée, Linz en Autriche, Tel Aviv-Jaffa en Israël et York pour le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord.
Le Réseau des villes créatives de l’UNESCO a pour vocation de stimuler la coopération internationale entre les villes qui cherchent à investir dans la créativité comme moteur de développement urbain durable, d’inclusion sociale et de rayonnement culturel.
En rejoignant le Réseau, les villes s’engagent à collaborer et à développer des partenariats pour promouvoir la créativité et les industries culturelles, à partager leurs bonnes pratiques, à renforcer la participation à la vie culturelle et à intégrer la culture dans les plans de développement économiques et sociaux.
Le Réseau couvre sept domaines thématiques : l’artisanat et les arts populaires, les arts numériques, le design, le cinéma, la gastronomie, la littérature et la musique. Il a pour vocation de favoriser la coopération internationale et d’encourager le partage d’expériences et de ressources pour promouvoir le développement local à travers la culture et la créativité.
Selon Serigne Mbaye THIAM, Ministre de l’Education nationale, Président de la Commission nationale pour l’UNESCO, cette désignation dans la catégorie des arts numériques, fait suite au dossier de candidature de la Ville de Dakar retenu à l’issue d’un processus d’évaluation engagé depuis mars 2014 pour les 50 candidatures mondiales reçues à l’UNESCO, mais aussi au soutien technique et à l’avis favorable de la Commission nationale du Sénégal pour l’UNESCO et du Gouvernement. 


Jeudi 18 Décembre 2014 - 13:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter