Violée, torturée, ses dents arrachées, Bigué Pouye abandonnée sous le pont de Koumpentoum

L’horreur s’est produite mercredi dernier, le 10 décembre dans la région orientale. Il s’agit d’un crime odieux perpétré sur une jeune fille de 22 ans. Violée, torturée, ses dents arrachées, Bigué Pouye a été abandonnée sous le pont de Koumpentoum. A côté, une bouteille de bière, un préservatif non encore utilisé. Elle a été enterrée ce vendredi.



A en croire Modou Pouye, le frère de la victime, Bigué âgée de 22 ans, célibataire sans enfant, domiciliée au quartier Guinaw rail de la commune, a été violée, ses dents arrachées, sa bouche remplie de mèches, a été tuée et jetée sous le pont de Koumpentoum.  Jeunes, femmes, autorités religieuses et politiques ont tous afflué sur les lieux où le corps sans vie a été retrouvé couché sur le dos, des traces de sang sur tout le visage, complètement déshabillé, les mains et les pieds ligotés.


A côté, un préservatif non utilisé et une bouteille de bière. A Koumpentoum, cette question est sur toutes les lèvres: "Mais qui a bien pu perpétrer cet acte odieux ?" L'interrogation demeure sans réponse pour le moment. Mais, souligne "l'Observateur", la gendarmerie s'est saisie de l'affaire. Après le constat d'usage, les hommes du Commandant Abdoulaye Diallo de la Brigade de gendarmerie, mènent l'enquête. L'autopsie étant déjà faite, la dépouille mortelle de Bigué Pouye a été mise sous terre, ce vendredi. 


Vendredi 12 Décembre 2014 - 15:13




1.Posté par tuons les personnes qui tue les etres humaine avec volonter le 12/12/2014 22:35
il faut tuer les personnes qui tue

2.Posté par vesco le 13/12/2014 07:27
Qu'elle est donc la différence entre vous les tueurs.?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter